Zinnia : naissance de la première fleur dans l’espace

Zinnia fleur

Après la première salade spatiale, les astronautes de la Station Spatiale Internationale (ISS) sont parvenus à cultiver des fleurs. Un exploit scientifique tant ce type de cultures nécessite la mise au point de procédés spéciaux.

La fleur en question, un zinnia, a donc éclos sous les regards attentifs des scientifiques et du grand public. L’astronaute américain Scott Kelly, dans un Tweet (@StationCDRKelly) indique : « La première fleur cultivée dans l’espace a fait ses débuts » , suivi de #SpaceFlower #zinnia #YearInSpace, et accompagné de la photo de la fleur.

Facilement cultivable en milieu terrestre, le zinnia a présenté des difficultés à s’adapter en microgravité. Ainsi le succès de l’éclosion de cette fleur inidique qu’il est tout à fait possible d’adapter les procédés de culture aux conditions spéciales de vie en orbite.

Dans le cadre du projet baptisé « Veggie », l’objectif est de développer un programme permettant de faire pousser des plantes dans l’environnement spatiale. Le but n’est donc pas de permettre aux astronautes de jardiner à leurs heures perdues, mais de mettre au point un système de production d’aliments en quantités suffisantes, les rendant plus autonomes, pour des missions de longue durée ;  certains parlent même de préparer le terrain pour une mission habitée vers Mars.

Les astronautes n’en sont pas à leur premier coup d’essai, les membres d’équipage de l’ISS sont parvenus, en effet, à cultiver des laitues par hydroponie, une culture hors sol , dans une solution d’eau et de nutriments. Les scientifiques projettent même de faire pousser des tomates d’ici un an.

Le succès de la culture de ce zinnia illustre bien les préparatifs qui se font pour les vols habités vers Mars prévus en 2030. En effet, les « apprentis jardiniers » sont eux-mêmes en mission pour évaluer les effets d’un long séjour dans l’espace. Scott Kelly séjourne en effet avec son collègue cosmonaute russe Mikhaïl Kornienko depuis presque un an dans l’ISS, pour étudier les effets biologiques et psychologiques de longs séjours dans l’espace.

Quelles seront les prochaines étapes pour garantir la réussite du projet de vols habités vers Mars ? Seules les découvertes scientifiques ultérieures nous le dirons…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here