Ran Sharing : le projet voit le jour

Une première en Afrique du Nord : deux opérateurs téléphoniques se mettent à deux  dans le cadre d’un partenariat pour lancer le premier réseau de Ran Sharing (partage d’infrastructure réseau). Il s’agit des opérateurs Tunisie Telecom et  Ooredoo.

RAN Sharing
Crédit photos : Ministère des Technologies de la Communication et de lEconomie Numérique

Dans une cérémonie tenue à Zaghouan, l’inauguration du projet a été faite en présence de Noomen Fehri, ministre des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique, Youssef Massri, DG d’Ooredoo et Nizar Bouguila, PDG de Tunisie Telecom. En quoi consiste le projet Ran Sharing ?

C’est le partage du coût de l’infrastructure d’accès à l’internet qui permet aux deux opérateurs d’utiliser une même plate-forme dans la couverture des différentes régions du pays, ce qui permet une meilleure rationalisation des budgets alloués aux investissements quant à l’acquisition des équipements nécessaires qui ne sont pas peu onéreux.

Crédit photos Ministère des Technologies de la Communication et de l'Economie Numérique
Crédit photos : Ministère des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique

Le président-directeur général de Tunisie Telecom  a expliqué à l’auditoire que ce projet est le fruit d’une collaboration entre les deux opérateurs afin de réduire les coûts, améliorer la qualité de la connexion et permettre à un nombre maximum possible de familles d’accéder à l’internet.

En effet, le coût du projet s’élève entre 205 et 300 mille dinars. Il aurait coûté le double s’il n’avait pas été supporté par les deux opérateurs. De même, M. Nizar Bouguila a indiqué que la mise en place du projet a permis de réduire le nombre de pylônes  installés dans la ville de Zaghouan et aux villages alentour, contribuant ainsi à une meilleure esthétique de l’environnement.

78 villages de Zaghouan vont bénéficier de l’accès à l’internet haut débit. Interrogé sur le partenariat avec Oredoo, M. Nizar Bouguila a indiqué que ce partenariat démontre une fois de plus que TT demeure à l’avant-garde du progrès et à l’écoute de tous les partenaires proposant des idées innovatrices. Notons que grâce à ce concept, les deux opérateurs auront accès à la même plate-forme.

Quant à Youssef Massri, DG d’Oredoo, il a saisi l’occasion pour annoncer que le gouvernorat de Jendouba sera la prochaine cible du projet et bénéficiera de la même approche. Il a tenu à remercier toute l’équipe technique et a affirmé qu’une initiative pareille ne pourra que mettre en avant la qualité de la connexion et son expansion. Par ailleurs, Noomen Fehri a abondé dans le sens des deux opérateurs affirmant que ce  projet cadre parfaitement  avec l’esprit du projet Tunisie Digitale 2018 et répond aux exigences de l’économie verte, de l’innovation technologique et de  la rationalisation de l’énergie. Et d’indiquer que le projet en question illustre bel et bien le concept du partenariat public-privé, seul à même de relever les défis majeurs du pays que sont la numérisation et la vulgarisation de la technologie.

«  Subventionner l’internet est plus aisé que la subvention du sucre », a conclu le ministre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here