Tunisie – Réseaux sociaux : un remaniement déjà contesté

Il fallait attendre la nouvelle année : mercredi 6 janvier 2016, à un peu moins d’une année de sa prise de fonction, Habib Essid effectue un changement dans son gouvernement. Ce remaniement a-t-il satisfait les Tunisiens qui avaient  tant besoin de réponses à leurs problèmes et avaient  tant attendu ? Ce remaniement, qui devrait faire face à plusieurs défis et enjeux, a-t-il vraiment ramené le calme dans les esprits des observateurs, représentants de la société civile, hommes politiques, économistes, hommes de médias et autres ?

Le feu a pris avec beaucoup de rapidité sur la Toile. Pour les activistes des réseaux sociaux, il semble que ce remaniement ait apporté des réponses décalées de leurs attentes.

Depuis l’annonce par le Chef du gouvernement du remaniement partiel,  les réseaux sociaux ont très vite réagi. Plusieurs internautes tunisiens ont exprimé leur colère quant à l’arrivée de certains ministres et le départ d’autres.

Les critiques ont essentiellement été adressées à Khaled Chawket, le nouveau ministre chargé des Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, à Khemais Jhinaoui, ministre des Affaires étrangères et à Kamel Ayadi, le nouveau ministre de la Fonction publique et de la Lutte contre la corruption.

Le départ de Najem Gharsalli, l’ancien ministre de l’Intérieur, la création du nouveau ministère de la Veille stratégique, du ministère des Affaires locales, la nouvelle ministre de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine, Sonia Mbarek, le départ de Taïeb Baccouche, l’annulation du poste de secrétaire d’Etat, le nouveau ministre de la Justice – ancien gouverneur de l’Ariana-, ainsi que le nouveau ministre des Affaires religieuses, sont autant de décisions qui ont largement été commentées.

Avant de présenter les avis des Tunisiens quant à ce remaniement, il faut d’abord partir d’une constatation : on ne peut jamais satisfaire tout le monde et ce remaniement était nécessaire. Voici quelques réactions recueillies sur les réseaux sociaux et qui donnent le ton sur ce remaniement ministériel :

J confirme … c qu’un gouvernement d partage du « gâteau pouvoir » … c irresponsable .

Posté par Jamel Saber sur jeudi 7 janvier 2016

par Ahmed Karim Abbes :Ghannouchi a fait du bon boulotLe nouveau gouvernement comportera 6 policiers, 4 terroristes et 2 dépressifs par souci de représentativité

Posté par Jamel Saber sur jeudi 7 janvier 2016

بموجب ان السيد شوكات خالي علم من ان سبب بداية احتلال فرنسا لتونس ابتدا بهنشير النفيضة. فبحيث لا تتوفر مقومات حجة القان…

Posté par Habib Lahbazi sur mercredi 6 janvier 2016

Bonsoir,Tout le monde n’est pas Zizou Il y a eu au moins une bonne nomination cette semaine. On peut dire ce que l’…

Posté par Mamoghli Chokri sur mercredi 6 janvier 2016

 

انا عندي مدة نعاني من ارق وارق على ارق ومثلي يارقاما التحوير الوزاري وهاك متاع اليقضة النهضاوي والاستشراف خلاني ما رقتشهاني باش نوللى يقضة حتى انا

Posté par Boutheina Gouia sur mercredi 6 janvier 2016

Cependant, rien n’est encore définitif, car la nouvelle composition du gouvernement tunisien doit être entérinée par le vote de confiance des députés de l’ARP. Wait and see…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here