Tunisie : la baisse du prix du café est-elle une mesure d’urgence?

Alors que les consommateurs tunisiens s’attendaient à une baisse du coût de la vie, notamment celle des prix de produits de base, le ministère du Commerce et de l’artisanat a décidé une baisse du prix de vente du café au grand public, et ce, à partir d’aujourd’hui, 02 janvier 2016.

De ce fait, le prix du kilo de café mélangé passe de 7,260 dinars à 7 dinars et celui du kilo de café pur passe de 12,120 dinars à 12,020 dinars.

Notons que le prix du café a été revu à la hausse deux fois durant les deux dernières années, soit en août 2014 (de 9 à 10,520 DT) puis au début 2015 (de 10,520 DT à 12.120 DT).

Mais cette réduction est-elle une priorité des autorités face au pouvoir d’achat des Tunisiens qui a enregistré, durant la période qui s’étale de 2011 à 2015, une baisse de 40% et face à une classe moyenne qui a rétrécit de 80%, et ce, en raison essentiellement de la hausse des prix?

En effet, pour une consommation moyenne estimée à 1,8 kg de café par an pour chaque Tunisien, cette baisse ne toucherait pas le couffin des Tunisiens et ne préserverait pas, par conséquent, son pouvoir d’achat.

Il demeure important, de nos jours, d’envisager une baisse des prix d’un certain nombre de produits alimentaires de première nécessité. Sachant que le taux d’inflation des produits alimentaires a conservé le même rythme à fin novembre 2015, soit 3,4%, et l’indice général des prix à la consommation a affiché 4,3%.

Ces indicateurs qui semblent s’améliorer, cachent selon certains experts de mauvaises performances.

De ce fait, c’est le moment où jamais de rompre avec l’hésitation et l’amateurisme politique et opter pour la préservation du pouvoir d’achat des Tunisiens, en revoyant à la baisse le coût de la vie. De telles mesures pourraient confirmer davantage la place de la Tunisie en tant que 4ème pays le moins cher du monde et la remettre sur le chemin de la croissance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here