98% de Marocains « intéressés » par les produits bancaires islamiques

Qatar International Islamic Bank ( QIIB ) a annoncé avoir signé un accord de joint-venture avec le groupe marocain Crédit immobilier et hôtelier ( CIH ) pour la création d’une banque islamique au Maroc.

Cette coentreprise se situe dans le cadre de sa «stratégie d’investissement à l’étranger et de diversification de portefeuille», a indiqué la banque qatarie qui a précisé qu’elle détiendra une participation de 40% dans la future banque qui «sera lancée dans les prochains mois, après l’obtention des autorisations nécessaires, selon les règlements en vigueur au Maroc». QIIB a, d’autre part, fait savoir dans son communiqué qu’elle considère le Maroc comme «un marché riche qui fournit des opportunités uniques».

Le gouverneur de la Banque centrale du Maroc, Abdellatif Jouahri, rapporte l’agence Ecofin, a annoncé, mi-novembre, que les premières licences bancaires islamiques seront accordées à partir de janvier 2016, révélant que son institution a déjà reçu onze demandes d’agrément pour l’activité de banque halal.

Selon une récente enquête réalisée par l’agence Reuters, l’Institut islamique de recherche et de formation, rattaché à la Banque islamique de développement ( BID ) et le cabinet conseil Zawya, 98% de Marocains ont manifesté leur intérêt pour les produits bancaires islamiques.

Cette enquête menée auprès d’un échantillon représentatif de 800 personnes âgées entre 18 et 55 ans a révélé que 84% de Marocains intéressés par les produits bancaires islamiques souhaitent que ces produits soient moins coûteux que ceux offerts par les banques traditionnelles. 43% des sondés ont cependant affirmé qu’ils ouvriraient des comptes bancaires auprès des établissements islamiques, même si les produits bancaires halal s’avèrent plus chers que les services bancaires traditionnels.
Plus catégoriques, 30% ont déclaré qu’ils n’utiliseront plus que des produits financiers islamiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here