Tunisie – Huile d’olive : baisse de la production avec 140 mille tonnes prévues pour 2015/16

Huile olive Tunisie L'Economiste Maghrébin

Selon les dernières statistiques publiées, à fin novembre 2015, par le Conseil Oléicole International ( COI ), les stocks mondiaux d’ huile d’olive au début de la campagne 2014/15 étaient de 743 mille tonnes et la production mondiale a atteint 2 444 000 tonnes, soit une baisse de 25 % par rapport à celle de 2013/14.

Les pays membres du COI ont produit 2 359 000 tonnes, soit 97 % du total mondial. L’UE aurait produit, à elle seule, 1 433 500 tonnes, soit une régression de 42 % par rapport à la campagne précédente.  Ainsi, l’Espagne occupe la première position avec 841 200 tonnes, suivie de la Grèce (300 000 tonnes), l’Italie (220 000 tonnes), Portugal (61 000 tonnes), Chypre (6 200 tonnes), la France (1 900 tonnes), la Croatie (1 000 tonnes) et de la Slovénie (200 tonnes).

Quant à la production des autres pays membres du COI, elle a été en hausse de 33 % par rapport à la campagne 2013/14. La première place est occupée par la Tunisie, qui a enregistré une récolte record de 340 000 tonnes, soit une hausse de 386 %), suivie de la Turquie (170 000 tonnes), Maroc (120 000 tonnes), la Syrie (105 000 tonnes), l’Algérie (69 500 tonnes), la Jordanie (23 000 tonnes), l’Egypte et Liban (21 000 tonnes respectivement), la Libye (15 500 tonnes), l’Albanie (11 000 tonnes), l’Argentine (6 000 tonnes) et de l’Iran (4 500 tonnes).

S’agissant de la consommation mondiale durant la campagne 2014/15, elle est évaluée provisoirement à 2 857 500 tonnes, soit une diminution de 7 % par rapport à la campagne précédente.
L’UE/28 aurait consommé 1 532 000 tonnes du total de la consommation mondiale, soit une baisse de 11 % en comparaison de la campagne 2013/14 (-199 000 tonnes). La consommation la plus en baisse a été enregistrée en Italie, en France et en Espagne.  Dans les autres pays membres du COI, elle a augmenté de 1 % par rapport à la campagne écoulée. Les plus fortes améliorations ont été observées en Turquie (+40 %) et en Algérie (+33 %), alors que la consommation a diminué en Argentine, Syrie, Tunisie, Jordanie et au Liban.                                                                                                                                     En 2014/15, la consommation a été globalement inférieure à celle de 2013/14 dans le groupe des pays non membres du COI, à l’exception du Japon qui a vu sa consommation augmenter de 9 %.

Sur le plan des importations d’ huile d’olive, elles ont été de l’ordre de 891 000 tonnes en 2014/15.

Prévisions 2015/2016

D’après les dernières estimations du COI, la production mondiale d’ huile d’olive en 2015/16 pourrait atteindre 2 988 500 tonnes, soit en progression de 22 %.   Les pays membres du COI contribueraient à 2 900 500 tonnes du total. La production de l’UE, à elle seule, atteindrait 2 049 500 tonnes, soit une hausse de 43 % par rapport à la campagne précédente.
L’Espagne arriverait en tête des pays producteurs, avec 1 300 000 tonnes (+ 55 %), suivie de l’Italie avec 350 000 tonnes (+ 58 %), la Grèce avec 300 000 tonnes et du Portugal avec 82 000 tonnes (+ 34 %).
Dans le reste des pays membres du COI, la production diminuerait de 8 % par rapport à 2014/15. La Turquie perdrait 16 % avec 143 000 tonnes, la Tunisie 59 % avec 140 000 tonnes, le Liban 5 % avec 20 000 tonnes et l’Albanie 4 % avec 10 500 tonnes.
A l’inverse, la production augmenterait en Syrie avec 215 000 tonnes, Maroc (130 000 tonnes), Algérie (73 500 tonnes), Jordanie (29 000 tonnes), Argentine et Egypte (25 000 tonnes respectivement).
En conclusion, le COI prévoit une consommation mondiale estimée à 2 989 000 tonnes en 2015/16, soit une augmentation de 5 % par rapport à la campagne précédente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here