Tunisie – Agriculture : Mêmes soucis et mêmes problèmes

agriculture

Lors de la séance plénière dédiée à la discussion du projet de budget du ministère de l’Agriculture, les députés ont évoqué des problématiques liées à l’agriculture et aux ressources hydriques.

Le député Faycel Tebini du parti « La voix des agriculteurs »  s’est interrogé: « Qu’a donné l’Etat pour la région de Jendouba, notamment en raison  de la pénurie d’eau dont elle souffre? ». Et d’évoquer la souffrance des agriculteurs dans ce gouvernorat où d’après lui il n’existe ni routes aménagées ni eau en quantités suffisantes. De même, il s’est interrogé sur le coût réel du mètre cube d’eau.

Mohamed Ben Salem du mouvement Ennahdha a quant à lui dressé un portrait optimiste, tout en estimant que le pays est capable d’élaborer une stratégie pour réaliser l’autosuffisance agroalimentaire. Il a appelé à ouvrir la porte à l’exportation de produits pour lesquels nous avons une autosuffisance tels que les œufs, le lait et la production animale.

Mohsen Hassan, député de l’Union patriotique libre ( UPL ), estime que l’Etat doit intervenir pour encourager les banques à soutenir le secteur agricole, réduire l’intervention des intermédiaires entre le consommateur et le producteur et résoudre les problèmes fonciers.

Mbarka Brahmi du Front Populaire a recommandé de mettre fin à la mauvaise gestion, par les autorités locales, des subventions octroyées aux agriculteurs. Moez Belhadj Rhouma, Mohamed Nacer Jbira et Dorra Yaakoubi ont indiqué que les réformes doivent se faire au niveau de la législation, de l’infrastructure et de la production.

Ammar Amroussia du Front Populaire considère que la création d’un office des dattes est devenue un besoin urgent. Mahmoud Kahri du même bloc parlementaire a indiqué qu’il est temps de distribuer les terres domaniales aux demandeurs d’emploi.

Le ministre de l’Agriculture, Saâd Seddik, a commencé son intervention en rappelant que la cueillette des olives a été exceptionnelle avec 312 mille tonnes. La production laitière atteint 55 millions de litres de lait de réserve et la balance commerciale alimentaire a atteint 105%. Le ministre a annoncé, par ailleurs, qu’à partir de l’année prochaine l’exportation sera l’une des stratégies du ministère et d’annoncer que les travaux de construction du port de Sidi Mansour ont démarré.

Répondant aux questions relatives aux eaux, il a indiqué que cette question a accaparé 70% du budget du ministère. Le projet de station de dessalement d’eau de Zarrat, dans le Golfe de Gabès, sera prêt durant l’hiver 2016.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here