ICT4ALL : la transformation numérique des industries tunisiennes sous l’expertise d’Ericsson

Dans le cadre du Forum ICT4ALL 2015, tenu du 16 au 19 courant à Hammamet, Ericsson Tunisie, leader mondial des technologies et services de communication, a partagé sa vision de l’internet des objets ( IOT ) en démontrant comment les TIC peuvent faire bénéficier les industries et les consommateurs.

Dans ce sens, les experts d’Ericsson ont affirmé que l’IOT est un segment en pleine croissance permettant d’augmenter la productivité, l’efficacité opérationnelle et l’accès à la connaissance  des entreprises et des citoyens. Pour cette raison, ladite société vise, à l’horizon 2020, l’objectif de 26 milliards d’appareils connectés dans le monde et à fournir, via l’IOT, 1,9 milliard de dollars en valeur ajoutée.

Ainsi, les partenariats demeurent importants afin de déverrouiller le potentiel de l’IOT, en tant que transition permettant à de nouvelles industries et de nouveaux marchés verticaux de bénéficier de la transformation numérique, et plus tard l’émergence de la 5G dont la commercialisation est prévue pour 2020, avec pour objectif 150 millions d’abonnés mobiles 5G d’ici 2021.

Au niveau de la Tunisie, Ericsson a lancé, en marge de ce forum, sa nouvelle plateforme de connexion de périphériques, de la gestion des objets connectés et des dispositifs pour l’entreprise, à travers le lancement de la nouvelle offre de l’opérateur téléphonique Ooredoo Tunisie, «Machine to Machine» (M2M). Cette offre permettra la transformation numérique des industries tunisiennes. A noter que les technologies M2M sont la base de l’internet des objets, où les choses communiquent entre elles, par le biais des réseaux de données de l’opérateur. Cela permet une grande variété d’applications pour, entre autres, la santé, les industries, les services, l’énergie, la banque et l’agriculture.
Ces technologies devraient croître, d’ici 2021, à un taux de croissance annuel de 25% avec 15 milliards d’abonnés qui seront connectés M2M.

Ericsson Tunisie ICT4ALL2015 L'Economiste Maghrébin

D’autre part, Ericsson a signé avec Ooredoo Tunisie un accord-cadre de cinq ans pour des solutions radio, cœur de réseau et transmissions des technologies 2G, 3G et 4G. Cet accord inclut le nouveau modèle du logiciel d’Ericsson qui aidera l’opérateur à lancer de nouvelles fonctionnalités avec un temps de commercialisation plus réduit. Il vise à améliorer la performance du réseau pour répondre aux attentes croissantes des utilisateurs.
Quant à l’accès à la plateforme IOT, Salma Ben Amor, directrice industries et sociétés – Région Maghreb, nous a indiqué que ce projet est actuellement dans sa première phase d’accord après celle de l’obtention de l’agrément, visant à développer les technologies au niveau des start-up tunisiennes.
Toutefois, ladite société est sur le point d’offrir, selon la responsable, la solution Connect to Learn, une solution d’éducation basée sur le cloud computing, à deux écoles primaires tunisiennes, implantées à Tunis et Kairouan, couvrant un total de 1213 élèves, et ce, dans le cadre d’un partenariat avec les ministères des TIC et de l’Economie numérique, de l’Education et Tunisie Telecom. D’une durée de deux ans, ce projet vise, à l’avenir, la couverture de tous les élèves des écoles primaires tunisiennes et pourquoi pas les collèges et lycées tunisiens.

Sur un autre plan, notre interlocutrice a souligné qu’une convention a été signée entre Ericsson et le ministère des TIC et de l’Economie numérique dans le cadre de Smart Tunisia. Le projet, qui s’inscrit dans le plan stratégique numérique de la Tunisie 2018, entend faire de la Tunisie une destination offshoring compétitive.
Cette convention vise l’ouverture d’un centre de compétence, d’expertise et de recherche et développement qui contribuera à la digitalisation de la société en réseau, qui sera prochainement implanté en Tunisie pour l’accompagnement des clients d’Ericsson.
Ce centre sera, selon Mme. Ben Amor le premier du genre au Maghreb et il couvrira toute la région méditerranéenne ainsi que le continent africain. Il permettra de consolider la Tunisie numérique à travers l’amélioration de la compétitivité de l’industrie et de l’efficacité du service public.           A noter que Smart Tunisia est le fruit d’un partenariat public-privé qui a pour objectif de créer 50 000 emplois sur une période de cinq ans, moyennant un investissement global estimé à 500 millions d’euros.

Au final, Salma Ben Amor nous a précisé qu’Ericsson Tunisie collabore avec le gouvernement tunisien, via sa contribution dans l’élaboration du plan quinquennal de développement 2016/2020, en misant sur la digitalisation de la société en réseau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here