La santé du monarque marocain, un sujet tabou

Atteint d’une grippe aiguë, le roi du Maroc doit suspendre ses activités et s’accorder une période de repos. Ce genre d’annonces est assez coutumier, même si la santé du monarque reste un sujet tabou.
Dans un communiqué émanant du palais royal, le roi Mohammed VI a dû suspendre ses activités, après avoir contracté un virus grippal aigu lors de sa récente visite en Inde, ce syndrome s’est aggravé lors du présent déplacement qu’il a effectué à Laâyoune, pour célébrer le 40ème anniversaire de la marche verte.

Suite à l’évolution de « ce syndrome grippal avec atteinte broncho-pulmonaire et oro-pharyngée et notamment une extinction de voix », Mohammed VI doit s’imposer une période de convalescence de 10 à 15 jours. Ce qui l’empêchera d’assister à la suite des festivités à Laâyoune, mais ne devrait en revanche pas remettre en question son projet de déplacement à Paris, afin d’assister à la Cop 21, du 30 novembre au 11 décembre.

Au Maroc, bien qu’elle demeure encore tabou, écrit notre confrère Nadia Lamlimi de Jeune Afrique, la santé du Roi fait l’objet d’annonces officielles depuis 2009. Les Marocains ont l’habitude des états grippaux du souverain; comme on sait que, pour récupérer, Mohammed VI choisit souvent de se retirer dans son château de Betz en France.

Rappelons qu’en novembre 2014, le roi du Maroc a dû annuler une visite en Chine à cause d’un syndrome grippal aigu, accompagné d’une fièvre à 39,5 degrés et compliqué d’une bronchite. Le 6 juillet dernier, lors d’une cérémonie officielle, il s’est présenté en s’appuyant sur une béquille. L’image a suscité une large émotion dans le pays.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here