Investissements de la BERD : L’Egypte 900 millions d’euros, le Maroc 613, Tunisie 250

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement ( BERD ) cumule un portefeuille d’investissement de 2,3 milliards d’euros dans 80 projets à travers la zone méridionale et orientale du bassin méditerranéen ( région SEMED ), dont un peu plus de 600 millions d’euros rien qu’au Maroc. S’y ajoute un prêt de 35 millions d’euros (350 millions de DH) à l’Office national de l’électricité et de l’eau potable ( ONEE ).

L’opération vise à financer un programme de réhabilitation de 12 centrales hydroélectriques petites et moyennes, ainsi que la rénovation des éléments de sécurité. La banque a également accordé un prêt de cinq millions d’euros au Fonds « Albaraka Micro », une institution de micro-financement pour consentir des prêts en monnaie locale à leurs clients dans le segment des micro-entreprises. S’ensuivent 6.000 euros de consultation locale à Gecam, un producteur de pièces en caoutchouc mécaniques pour l’automobile qui marque le 200e projet au Maroc.

Sur le volet sectoriel, la banque compte notamment renforcer ses interventions dans les projets d’infrastructures en énergies renouvelables. Sa dernière intervention sur ce créneau est encore toute récente, avec la mise en place d’une enveloppe de 250 millions de dollars au profit des entreprises de la région opérant dans le secteur des énergies nouvelles.

À ce jour, les engagements financiers de la BERD au Maroc, Egypte, Jordanie et en Tunisie ont dépassé les deux milliards d’euros (2,185 milliards précisément). L’Egypte arrive en tête des pays bénéficiaires avec plus de 900 millions d’euros destinés à financer 27 projets. Suit le Maroc, qui est membre fondateur de la BERD, avec 613 millions d’euros dont 483 millions d’euros investis dans 18 projets, auxquels s’ajoutent 130 millions d’euros de lignes de crédit en faveur de la facilitation des échanges, accordés par l’intermédiaire de banques locales. Quant à La Jordanie, elle est le troisième bénéficiaire du soutien de la BERD avec 422 millions d’euros au profit de 22 projets, devant la Tunisie où la banque européenne a investi plus de 250 millions d’euros dans 20 projets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here