Tunisie-France : Inadaptation des diplômés universitaires avec le marché du travail

Intervenant lors d’une conférence-débat organisée par l’ATUGE hier 6 novembre, Yves Poilane, directeur de Télécom ParisTech, a indiqué que la Tunisie et la France partagent les mêmes problèmes en ce qui concerne la prédilection des parents de voir leurs enfants pousser loin leurs études  sans se préoccuper des débouchés disponibles après l’obtention du diplôme.

Dans ce même contexte, il s’est référé à une étude publiée par la Banque HSBC qui, interrogeant les parents d’élèves de 17 pays du monde, leur a posé la question suivante :« Jusqu’à quel niveau d’études voudriez-vous que votre enfant aille ? ». Il ressort de ladite étude  que la Tunisie et l’Inde sont les deux principaux pays où les parents veulent que leurs enfants aillent le plus loin possible dans leurs études.

Pour les Français, le diplôme est la matérialisation d’un savoir, raison pour laquelle la France manque de main-d’œuvre issue du domaine de la formation professionnelle à l’instar de l’industrie mécanique et la restauration entre autres. Pour illustrer ses propos, l’intervenant a indiqué que des diplômés français BAC + 5 ont beaucoup de mal à trouver un emploi : « La Tunisie n’est pas le seul pays qui a le problème de l’inadaptation du diplômé avec le marché du travail « , conclut-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here