Algérie – céréales : Augmentation de l’importation des céréales

Les importations algériennes de blés (tendre et dur), ont reculé en passant à 1,78 milliard de dollars contre 1,83 milliard de dollars (-2,71%), mais les quantités ont augmenté pour atteindre 6,17 millions de tonnes contre 5,63 millions de tonnes (+9,6%), précise le Centre National de l’Informatique et des Statistiques relevant des Douanes algériennes (CNIS)..

Par catégorie de blés, la facture du blé tendre s’est établie à 1,22 milliard de dollars contre 1,23 milliard de dollars (-1,16%) pour une quantité de 4,95 millions de tonnes contre 4,09 millions de tonnes à la même période de 2014 (+21%). Cette catégorie représente à elle seule 47,6% de la totalité des importations des céréales.

La facture de blé dur a atteint quant à elle 567,71 millions de dollars contre 603,07 millions de dollars (-5,86%), mais la quantité a baissé pour atteindre 1,22 million de tonnes contre 1,54 million de tonnes (-20,78%).

Pour le maïs (semence et autres), les importations se sont chiffrées à 635,58 millions de dollars contre 764,8 millions de dollars (-17%), pour une quantité de 3,14 millions de tonnes contre 3,09 millions de tonnes, alors que les importations de l’orge ont atteint 139,08 millions de dollars contre 125,34 millions de dollars (+11%) pour une quantité de 611.922 tonnes contre 486.371 tonnes (+25,81%).

La baisse en valeur des importations de céréales s’explique essentiellement par un recul des prix sur le marché mondial, généré par les bonnes récoltes dans les grands pays producteurs et par une moindre demande chinoise, donnant lieu à une surabondance des stocks.

Rappelons que les prix des céréales sont soumis à la baisse depuis le début de l’année 2015. A titre d’exemple, les cours mondiaux des céréales ont connu, durant le seul mois d’août dernier, une baisse de 7% par rapport à juillet 2015, atteignant ainsi leur plus bas niveau depuis mars 2009.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here