Les exportations agricoles au secours de l’économie nationale

Outre la chute des prix de pétrole, la hausse spectaculaire des exportations agricoles, notamment d’huile d’olive et des dattes, ont sauvé l’économie tunisienne d’aller vers le pire, selon Slim Chaker, ministre des Finances.

Grâce à ces deux filières, la Tunisie a vu son déficit commercial en baisse de 10%, et ce, pour la première fois depuis 1993.

D’ailleurs, les exportations d’huile d’olive ont atteint 300.000 tonnes à fin septembre 2015, pour des recettes de plus de 1,9 milliard de dinars, contre moins de 500 millions de dinars à fin 2014.

Ce nouveau record a fait de la Tunisie le premier exportateur d’huile d’olive devant l’Espagne.

S’agissant des dattes, 100.000 tonnes ont été exportées au 30 septembre, pour des recettes record de 462 millions de dinars, contre 380 millions de dinars l’année dernière.

Contrairement aux indicateurs agricoles qui affichent une performance record, le secteur touristique a été sinistré, notamment après les attaques terroristes, touchant à fond l’économie nationale, avec des entrées en provenance d’Europe qui ont chuté de moitié depuis début de l’année en cours, et la fermeture d’un grand nombre de chaines hôtelières internationales pendant la saison hivernale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here