Egypte – Législatives : faible mobilisation à cause du boycott de l’opposition islamiste

Le taux de participation aux élections législatives en Egypte était très faible, selon l’avis de tous les observateurs. Pourtant le gouvernement avait donné une demi-journée de congé aux employés du secteur public pour aller voter. Pour la première phase du scrutin,  qui se déroulera sur un mois et demi, souligne l’AFP relayée par notre confrère Jeune Afrique,  plus de 27 millions d’électeurs étaient appelés à voter dimanche et lundi dans 14 des 27 provinces du pays.  Il s’agit des premières législatives depuis la dissolution en juin 2012 du Parlement, alors dominé par les islamistes.

Selon les observateurs, les résultats du scrutin s’annoncent sans surprise : le Parlement de 596 députés devrait en effet être acquis au président Abdel Fattah al-Sissi, qui réprime toute opposition depuis qu’il a destitué son prédécesseur islamiste Mohamed Morsi en 2013. Conséquence, le scrutin se déroule en l’absence quasi-totale de l’opposition.

Comparés au taux de participation de 62% dans les neuf provinces de la première des trois étapes des élections législatives de 2011, les chiffres avancés sont faibles. Ce scrutin, qui s’était tenu quelques mois seulement après la révolution de 2011, avait été marqué par une effervescence et un enthousiasme sans précédent.

Les bureaux de vote ont fermé à 19h GMT lundi 19 octobre et le décompte des voix a commencé dès leur fermeture, ont indiqué des responsables. « Les résultats définitifs ne seront pas annoncés maintenant », a déclaré le porte-parole de la commission électorale, sans préciser toutefois de date.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here