Mazen Chérif : les attaques contre des civils ne signifient pas que les terroristes sont aux abois

Commentant  les attaques terroristes contre des civils dans les villes mêmes, Mazen Chérif, expert dans les questions de terrorisme, affirme à leconomistemaghrebin.com que ce genre d’opération s’inscrit dans « l’élargissement du champ d’activité des terroristes. Le fait qu’ils s’attaquent à des civils ne veut pas  forcément dire qu’ils sont aux abois »,  met-il en garde.

mazen-Cherif-tunisie-terrorismeL’expert a indiqué que les terroristes, quand ils s’attaquent à des civils sans défense, évoquent plusieurs prétextes pour se justifier comme par exemple le fait de prétendre que leurs victimes aident les forces de l’ordre. Et d’ajouter: « C’est angoissant surtout qu’ils ne reculent devant rien », affirme-t-il.  Sur le même volet, Mazen Chérif soutient que les terroristes préféreraient instaurer de bons rapports avec les civils plutôt que de les tuer, car cela pourrait être déterminant lorsqu’ils décident d’attaquer. « Les liens créés avec des civils sont en effet un véritable casse-tête pour les forces de l’ordre », fait-il remarquer.

Par ailleurs, l’expert a indiqué que l’Etat est appelé à lutter contre les terroristes en ayant recours à une stratégie ferme et bien élaborée, « ce qui n’est pas le cas actuellement malgré des succès relatifs ».

Il est à rappeler que dans la soirée du 19 octobre, un groupe terroriste a obligé, sous la menace des armes, deux habitants de la région de Aïn Zayen du gouvernorat de Kasserine à les transporter avec des provisions vers la montagne à bord de leur voiture. Lorsque d’autres citoyens ont essayé d’intervenir les terroristes ont tiré en l’air. Alors qu’un civil ( berger) a été tué par des terroristes au mont Sammama récemment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here