Tunisie – Algérie : balance commerciale excédentaire en faveur d’Alger

Entré en vigueur en 2014, l’accord préférentiel entre l’Algérie et la Tunisie indique une balance commerciale excédentaire en faveur de l’Algérie, mais un net déficit pour ses échanges hors-hydrocarbures, relate notre confrère algérois Al Moujahid.

En 2014, les échanges commerciaux entre les deux pays se sont établis à 2,1 milliards de dollars, mais l’excédent commercial de l’Algérie a reculé de près de 100 millions de dollars pour se chiffrer à un milliard de dollars (contre 1,1 milliard de dollars en 2013), en raison d’une hausse de ses importations et d’une baisse de ses exportations avec la Tunisie.

Composées essentiellement des hydrocarbures, les exportations algériennes vers la Tunisie ont reculé à 1,5 milliard de dollars (-4,5%), tandis que les importations se sont établies à 516,6 millions de dollars (+4,5%). Mais hors-hydrocarbures, la balance commerciale algérienne a accusé un déficit qui s’est chiffré à 445,2 millions de dollars en 2014 (contre 450 millions de dollars en 2013). L’Algérie a exporté vers la Tunisie pour 71,4 millions de dollars de biens hors-hydrocarbures (HH) et a importé auprès de ce pays pour 516,6 millions de dollars.

Représentant près de 60% des ventes HH algériennes vers la Tunisie, rappelle Al Moujahid , les exportations des produits agricoles de l’Algérie sont passées de 6,4 millions de dollars en 2013 à 42,7 millions de dollars en 2014, tirées principalement par une forte progression des ventes de sucre blanc. En effet, l’Algérie a exporté vers la Tunisie une quantité de 76.000 tonnes (t) de sucre blanc, dont 5.000 t en exonération des droits de douanes, pour un montant de 37,2 millions de dollars en 2014 (contre 3,6 millions de dollars en 2013).

Parmi les importations algériennes, figure le ciment avec des importations algériennes de 90,3 millions de dollars (hausse de 80% par rapport à 2013). Avec une hausse de 35%, la seconde place des importations de produits industriels en provenance de Tunisie revient aux phosphates pour une valeur de 35,7 millions de dollars. Quant aux produits agricoles et agroalimentaires importés auprès du même pays, leur valeur a atteint 32,6 millions de dollars en 2014 contre 34,6 millions de dollars en 2013, en baisse de 6%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here