Israël – Palestine occupée : après l’Intifada, la guerre au couteau?

Avec les six personnes blessées hier, jeudi, à Jérusalem, Tel-Aviv et près d’une colonie en Cisjordanie occupée, dans trois attaques à l’arme blanche, ces dernières agressions portent à huit le nombre d’attaques à l’arme blanche perpétrées contre des Israéliens et des juifs en six jours.

À Tel-Aviv, rapporte l’AFP, l’agresseur a blessé une jeune soldate israélienne avec un tournevis, ainsi que trois autres personnes plus légèrement. Un autre soldat l’a pourchassé et abattu. L’agresseur a été décrit comme un « terroriste » arabe par la police, ce qui peut signifier qu’il s’agit d’un Palestinien ou d’un Arabe israélien.

En Cisjordanie occupée, un Palestinien a poignardé et grièvement blessé jeudi après-midi un civil israélien près de la colonie juive de Kiryat Arba, à l’est d’Hébron, a indiqué l’armée israélienne. Le secteur est le lieu de tensions vives et permanentes entre Palestiniens et colons israéliens. L’armée recherche l’agresseur qui a pris la fuite. Le civil israélien a été évacué vers des services d’urgence. Plus tôt dans la journée, un Palestinien de 19 ans, du camp de réfugiés de Chouafat à Jérusalem-Est occupée, a grièvement blessé au cou un juif orthodoxe israélien, sur un grand axe séparant les quartiers juifs orthodoxes des quartiers palestiniens au nord de la ville. L’agresseur a été arrêté.

Depuis le 1er octobre, les violences ont tué quatre Israéliens et cinq Palestiniens, dont trois agresseurs présumés. Par ailleurs, 86 Palestiniens ont été blessés par balles réelles et 344 par balles caoutchoutées depuis le 2 octobre, selon le Croissant-Rouge.

L’AFP rappelle que les confrontations entre lanceurs de pierres palestiniens et soldats ou policiers israéliens en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est se sont multipliées, ainsi que les représailles mutuelles entre Palestiniens et colons en Cisjordanie.

Les Palestiniens, souvent des jeunes, laissent exploser leur colère contre des décennies d’occupation et d’attente de leur Etat, qui électrisaient déjà leurs parents. L’Esplanade des Mosquées à Jérusalem sert de cri de ralliement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here