Tunis – Interview M. Ennaceur : De l’art d’esquiver les bonnes questions!

Décidément, Mohamed Ennaceur, le président de l’ARP et de Nidaa Tounes est passé maître dans l’art de manier la langue de bois. Lors de son passage dans la soirée du dimanche sur  Wataniya 1, il a occulté les questions – souvent pertinentes- de l’animatrice Insaf Yahyaoui pour répondre à côté.

Ainsi a-t-il  déclaré que la grève est un droit constitutionnel, mais que ce même droit peut être une arme destructrice et négative; ajoutant qu’il est préférable que cela soit utilisé à bon escient et non à toute occasion. « Le droit de grève doit être exercé avec flexibilité, réflexion et responsabilité, afin d’éviter de nuire aux intérêts des autres citoyens », a-t-il assuré.

Invité à s’exprimer sur le projet de la réconciliation économique, le président de l’ARP a rappelé qu’il est du droit du Président de la République de proposer un tel projet. Toutefois, l’entrée en vigueur de la loi ne peut être effective qu’après la soumission de son projet devant l’Assemblée des représentants du peuple. Il a précisé que la réconciliation « ne signifie pas passer outre la corruption ».

Revenant  sur une éventuelle « crise » au sein de Nidaa Tounes et des tensions parmi ses membres, Mohamed Ennaceur a déclaré que le parti était au bord de la scission, mais que, à la dernière minute, l’unité du parti a prévalu sur les intérêts personnels des uns et des autres.

Après tout le battage médiatique de la chaîne nationale orchestré autour de cette interview, nous sommes restés sur notre faim.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here