La Mecque : les 239 pèlerins iraniens morts et les 241 disparus ravivent la plaie

@Afp/Atta Kenare

L’Iran et l’Arabie Saoudite ont fini par se mettre d’accord sur le rapatriement des corps des pèlerins morts lors de la bousculade de la Mecque et qui s’élèvent selon Riyad à 769 dont 239 Iraniens.

Pour rappel, au moins 239 Iraniens ont péri lors du pèlerinage à Mina, près de La Mecque, et 241 sont toujours portés disparus. L’Iran, rappelle l’AFP, est le pays ayant payé le plus lourd tribut à la catastrophe qui, selon Riyad, a fait au total 769 morts et 934 blessés. Téhéran a accusé Riyad d’entraver ses démarches pour rapatrier les dépouilles en territoire iranien, affirmant la semaine dernière que les autorités saoudiennes avaient refusé d’accorder des visas à des responsables iraniens qui souhaitaient se rendre en Arabie saoudite pour superviser les opérations de recherches.

Le drame de La Mecque, note la même source, a exacerbé les tensions déjà vives entre l’Iran chiite et l’Arabie saoudite sunnite, les deux grands rivaux dans la région. « Le gouvernement saoudien ne fait pas son devoir en ce qui concerne le rapatriement des corps », a déclaré le guide suprême iranien Ali Khamenei lors d’une cérémonie de remise de diplômes à des officiers de la Marine à Noshahr au Nord de l’Iran. Il a promis de réagir « durement » si l’Arabie saoudite ne remplissait pas « son devoir » de renvoyer dans leur pays les corps des pèlerins iraniens. L’Arabie saoudite a pour sa part accusé l’Iran d’exploiter politiquement le drame de Mina.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here