Critiqué de toutes parts, Obama souhaite accueillir 10.000 Syriens

Critiqué de toutes parts pour avoir tourné le dos au drame des réfugiés syriens, le Président Obama souhaite que les Etats-Unis se préparent à accueillir 10.000 réfugiés syriens sur l’année à venir, a annoncé hier, la Maison-Blanche.

Selon l’exécutif américain, rapporte le quotidien parisien Les Echos, les Etats-Unis auront accueilli environ 1.500 réfugiés syriens à la fin de l’année fiscale en cours, qui s’achève fin septembre. Barack Obama a demandé à son équipe « d’augmenter ce chiffre et d’accepter au moins 10.000 réfugiés lors de la prochaine année fiscale », a déclaré Josh Earnest, son porte-parole. Le département d’Etat avait jusqu’ici évoqué un chiffre compris entre 5.000 et 8.000 pour l’année fiscale 2016.

A noter que la guerre en Syrie a créé plus de 4 millions de réfugiés depuis le début du conflit en mars 2011. La Turquie en a accueilli 1.9 million, le Liban 1.1 million. Le Canada seulement 1074 depuis le début de la guerre.

Aux Etats-Unis, nombreux sont ceux qui s’insurgent de voir Washington ignorer ce drame humanitaire « La crise des réfugiés n’est pas un problème européen », dénonce Michael Ignatieff, professeur à la Kennedy School de Harvard.

Des sénateurs démocrates ont également pris leur plume pour exhorter Barack Obama à prendre en charge la moitié des réfugiés enregistrés par les Nations unies. Le conflit syrien représente « la pire crise humanitaire et la pire crise de réfugiés que le monde ait connues depuis la Seconde Guerre mondiale », font-ils valoir.

Les critiques viennent également d’Europe : David Miliband, ancien ministre britannique des Affaires étrangères qui dirige aujourd’hui l’International Rescue Committee, a appelé les Etats-Unis à accueillir au moins 65.000 réfugiés, et à prouver « les qualités de leadership qu’ils ont déjà démontrées dans ce genre de crise ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here