Tunis : la marche de protestation interdite pour des raisons sécuritaires

Ben Jeddou ministere Intérieur L'Economiste MaghrébinLe ministre de l’Intérieur, Mohamed  Najem Gharsalli, a fait savoir que la marche de protestation à propos du projet de loi sur la réconciliation nationale que certains partis politiques veulent organiser le 12 septembre, à l’avenue Habib Bourguiba, est contraire aux dispositions de l’Etat d’urgence, dans une déclaration sur les ondes de Mosaïque fm.

Le ministre a ajouté : “ Durant la période du 11 au 14 septembre, il y a une  menace d’une attaque terroriste, nous allons prendre toutes les mesures nécessaires en termes de sécurité, puisque la menace est réelle”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here