Croissance inclusive : Le Maroc tire son épingle du jeu

Le Forum économique mondial (WEF) vient de publier à Genève un nouveau rapport sur la croissance inclusive qui incite les pays à mettre des politiques en place pour atteindre la croissance économique tout en réalisant l’inclusion sociale. Malgré des défaillances dans certains critères, le Maroc s’est plutôt bien classé, analyse notre confrère marocain Yabiladi.

Le rapport a classé les pays en 4 groupes : pays avancés, pays à revenus élevés et moyens, pays à revenus faibles et moyens et pays à revenus faibles. Dans les détails, le Maroc, qui appartient à la catégorie des 38 pays à revenus faibles et moyens, se classe 3ème concernant les transferts fiscaux (réglementation fiscale et protection sociale) et à la 4ème place dans le développement des actifs et de l’entreprenariat (propriété de petites entreprises, accès à la propriété immobilière et propriété sur des actifs financiers).

L’économie marocaine, rapporte Yabiladi,  se classe 6ème dans les services de base et les infrastructures (infrastructures de base et numériques, services et infrastructures sanitaires). Mais des efforts restent à faire notamment dans le pilier de l’emploi et la rémunération du travail (emploi productif et rémunération du travail salarial et non salarial) où le Maroc est classé 27ème, mais aussi dans l’éducation et le développement des compétences (accès, qualité et équité) à la 24ème place. Dans l’intermédiation financière des investissements dans l’économie, le Maroc pointe à la 13ème place, alors que pour le volet sur la corruption et le loyer (éthique commerciale et politique, concentration des rentes) le Maroc se hisse à la 18ème place.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here