Crise migratoire : l’Allemagne, nouvel Eldorado des Syriens fuyant la guerre

Pas moins de 14 000 migrants, dont une majorité de Syriens fuyant la guerre, sont encore arrivés dimanche en Allemagne et on attendait 3 000 de plus dimanche soir, rapporte l’agence de presse AFP.

Bloqués en Hongrie dans des conditions chaotiques, après avoir traversé la Méditerranée puis les Balkans, les demandeurs d’asile arrivés pendant le week-end en Allemagne ont transité par l’Autriche avant d’affluer dans les gares allemandes, partout accueillis par des pancartes « Bienvenue ! ».

Toute la journée, témoignent les correspondants de l’AFP, les quais de la gare bavaroise ont reçu des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants épuisés par leur périple, aussitôt dirigés vers des tables chargées de vêtements et de nourriture puis emmenés, par bus, vers les centres de premier accueil. À Francfort, dans la nuit de samedi à dimanche, chaque train était salué par des vivats, pendant qu’un comité d’accueil fourni chantait « Voilà la solidarité internationale ! » ou « Dites-le haut et fort, les réfugiés sont les bienvenus ici ! » .

Alors que l’Europe, divisée, connaît une de ses pires crises migratoires depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’Allemagne a assoupli ses règles d’accueil pour les ressortissants syriens, renonçant à les renvoyer vers leur point d’entrée en Europe. En concertation avec Berlin, l’Autriche a de son côté accepté dans la nuit de vendredi à samedi d’accueillir et de transférer vers l’Allemagne les milliers de migrants coincés en Hongrie, qui a vu affluer quelque 50 000 personnes pour le seul mois d’août.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here