L’Algérie se met à l’heure de la carte d’identité biométrique

Le groupe franco-néerlandais Gemalto, multinationale spécialisée dans le secteur de la sécurité numérique, fabriquera la carte nationale d’identité biométrique algérienne.

Le ministère algérien de l’Intérieur, rapporte notre confrère Al Watan, a annoncé hier avoir retenu le leader mondial de la sécurité numérique pour « l’acquisition de corps de la carte pré-personnalisée et applicatifs de la carte nationale d’identité biométrique et électronique  ( CNIBE ) ». Le montant du contrat est de 17 millions d’euros.

Al Watan rappelle dans ce contexte qu’il y a un an, Gemalto avait remporté le programme de passeport électronique algérien. Dans ce secteur, Gemalto dispose d’une expérience pratique considérable, puisqu’il participe à plus de 50 projets nationaux dans le monde, notamment une grande partie des programmes de passeports et cartes d’identité électroniques.

Cette opération s’inscrit dans le cadre de la stratégie de modernisation des différentes structures du ministère, afin de faciliter la délivrance des documents administratifs et améliorer le service public. Le déploiement de la carte nationale biométrique s’ajoute à un nombre de dispositions prises par les autorités, afin de lutter contre la bureaucratie, dont la décision d’annuler la légalisation des documents administratifs. La biométrie est une technique, utilisée pour les passeports depuis longtemps et a été étendue aux cartes d’identité, afin de lutter contre l’usurpation et la falsification d’identité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here