Tunisie : Des solutions pour la jeunesse de Sidi Bouzid

La jeunesse est la vraie ressource du pays. Elle est le meilleur atout de la Tunisie dans la construction d’un avenir meilleur. Cette même jeunesse est aujourd’hui confrontée à maints défis qui varient d’une région à une autre.  3alli Soutek, une nouvelle initiative de WASABI, financée par le National Endowment for Democracy (NED), en partenariat avec Sawty et WES a décidé de se rendre cet été dans six régions tunisiennes afin d’engager les jeunes dans un dialogue sur les questions pressantes de leur communauté et les former aux stratégies de communication et d’engagement afin de développer un plan d’action pour leur région.

L’initiative 3alli Soutek s’est rendue dans la région de Sidi Bouzid le week-end du 6 et 7 Juin où elle a accueilli 28 jeunes de Sidi Bouzid dans la Maison des jeunes. Objectif : Engager les jeunes dans un dialogue sur les questions pressantes de leur communauté et former ce groupe aux stratégies de communication et d’engagement afin qu’ils puissent développer un plan d’action pour leur région. Après cette rencontre, trois solutions ont été formulées :

  • L’entrepreneuriat social – un nouvel outil pour la lutte contre le chômage : L’entrepreneuriat social peut apporter des opportunités d’emploi à travers l’engagement des citoyens dans les zones rurales telles que Sidi Bouzid.
  • Investir dans des activités culturelles – Sidi Bouzid comme destination culturelle : Les jeunes sont avides d’ activités et d’espaces culturels comme les salles de cinéma, de théâtre, les concerts et plus. Pour améliorer la qualité de la vie et attirer les autres jeunes de la région, les jeunes de Sidi Bouzid peuvent développer de nouvelles activités culturelles et apporter un nouvel espoir et une nouvelle vie pour leur région.
  • Moderniser et optimiser l’infrastructure agricole pour exploiter et bénéficier de la richesse naturelle de Sidi Bouzid  : La région de Sidi Bouzid regorge d’une grande richesse naturelle. Cependant, le manque d’équipements et de matériaux appropriés, d’usines de stockage, et d’institutions éducatives, ne permet pas de profiter de cette richesse au maximum. Une nouvelle école d’ingénieurs en agriculture avec une infrastructure moderne et des formations sur terrain pourrait contribuer à la création de nouveaux emplois pour la région.
jeunes-bouzid-l-economiste-maghrebin
Hamza Hafnaoui et Imen Housseini

Deux jeunes de la région (Hamza Hafnaoui, 24 ans et Imen Housseini, 29 ans ) ont été sélectionnés pour prendre part à une conférence nationale sur les challenges auxquels la jeunesse tunisienne est confrontée.
Ces deux représentants seront ensuite formés aux techniques de plaidoyer plus formelles afin de faire entendre leur voix et celle de leur région jusqu’aux responsables du gouvernement et aux médias.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here