« Si les revendications sociales autour du pétrole persistent, c’est la fin de l’activité d’exploration »

Mohamed Akrout, Pdg de l’Entreprise tunisienne des activités pétrolières (ETAP), a été cette semaine l’invité de l’Economiste Maghrébin (Magazine). Interviewé à l’occasion des dernières revendications sociales autour du pétrole, notamment sur les risques encourus après la campagne  » Winou Al Pétrole », le Pdg de l’ETAP a affirmé que  » si la situation persiste, le risque sur le moyen et long terme, est la fin de l’activité d’exploration. Il n’y aura plus d’investisseurs dans le secteur. Ce qui fait que la baisse de la production se poursuivra dans les années à venir« , a-t-il averti.

Et d’ajouter que « les investisseurs ont perdu aujourd’hui  confiance . Tant qu’il n’y aura pas de sécurité   dans le pays , de visibilité et de stabilité du cadre réglémentaire, les investisseurs ne reviendront pas de sitôt… »

A cette occasion, Mohamed Akrout a lancé un appel au calme aux Tunisiens pour leur dire que « si on continue à utiliser le secteur pétrolier dans les tractations politiques, le risque est grand et ses effets se feront sentir immédiatement et pour quelque temps« .

Le PDG de l’ETAP a dans cette même interview, qui paraîtra ce mercredi 10 juin sur les colonnes du magazine version print, présenté la situaiton du secteur, comment sont accordés les permis d’exploration et comment l’ETAP procède dans ses prévisions des prix et bien d’autres sujets…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here