Tunisie : Vivo Energy, une entreprise citoyenne

Quand l’Etat conjugue ses efforts avec ceux d’une entreprise privée citoyenne, le résultat ne peut être qu’édifiant et constructif. La cérémonie de remise des prix- tenue le 6 juin- de la compétition nationale de sécurité routière lancée par Vivo Energy Tunisie, en partenariat avec le ministère de l’Education, dans toutes les écoles primaires du pays ( lors de la journée Nationale de Sécurité routière du 7 mai 2015) en est le meilleur exemple. Ainsi cette cérémonie de remise des prix a été l’aboutissement d’un travail mené à bout de bras par une Vivo Energy qui a assumé son rôle d’entreprise citoyenne et responsable.

En présence des élèves lauréats et de leurs parents, la cérémonie a été animée par la directrice de communication, Sonia Dammak. La parole a été ensuite donnée au représentant du ministère de l’Education et du directeur de la direction générale du cycle primaire au sein du ministère qui a pris soin de placer le sujet dans son contexte.

Il a déclaré que le projet trouve son origine dans un partenariat entre le ministère de l’Education et Vivo Energy mis en œuvre depuis deux années: « Nous considérons que nous sommes partenaires avec une entreprise citoyenne, autrement dit une entreprise capable de participer à la réalisation d’objectifs bien déterminés », dit-t-il. Et de continuer : « Parmi les objectifs sur lesquels nous travaillons au sein du ministère de l’Education, il y a la diversification des activités éducatives permettant aux élèves d’acquérir plusieurs compétences ».

Il a fait savoir que grâce à ce partenariat, le ministère a pu assurer une formation en sécurité routière pour plus de 120 instituteurs qui ont pris soin d’ouvrir plus tard des clubs de sécurité routière dans leurs écoles, permettant ainsi aux élèves d’acquérir une certaine culture de sécurité routière.

DSC_3474Prenant la parole, Naoufel Ben Aissa, le président directeur général de Vivo Energy a expliqué les raisons pour lesquelles Vivo Energy s’est focalisé sur la sécurité routière. Il a déclaré que son entreprise est elle-même utilisatrice des routes afin de distribuer ses produits. «Nous veillons à respecter toutes les règles quand nous utilisons la route, cependant il y a des choses qui sont sous notre contrôle et d’autres qui ne le sont pas », précise-t-il.

C’est dans cette perspective que les campagnes de sensibilisation ont commencé, mais « pour qu’il y ait un véritable changement au niveau de l’application des règles de la sécurité routière, le travail doit commencer avec les enfants et les élèves »,explique-t-il.

D’ailleurs, selon les statistiques, les accidents de la route causent la mort de quatre personnes tous les jours, ce qui rend indispensable les opérations de sensibilisation. « Les enfants sont les meilleurs ambassadeurs de la sécurité routière, car une fois qu’ils sont imprégnés des règles de la sécurité routière, ils vont rappeler les règles à leurs parents en voiture », dit-t-il.

Naoufel Ben Aissa a rappelé que Vivo Energy s’est affirmé en tant qu’entreprise citoyenne, en travaillant sur d’autres axes comme l’environnement et l’entrepreneuriat; et de conclure qu’il reste beaucoup à faire au niveau de la sécurité routière, notamment en ce qui concerne la sensibilisation des citoyens.

La cérémonie s’est déroulée dans une ambiance décontractée, marquée par le bonheur et la joie des enfants recevant leurs prix. La cérémonie a été ponctuée de petits sketchs, de chansons et de jeux de rôles préparés par les enfants des écoles d’Ezzahra et El Mourouj.

Le moment de la remise des prix tant attendu par les élèves venu, dix prix individuels ont été décernés aux élèves qui ont pu par des poèmes, des récits et des dessins exprimer l’importance de la sécurité routière et appliquer ce qu’ils ont appris dans les clubs de sécurité routière. Deux prix collectifs sur l’audiovisuel ont été remis à l’école Ghotrana de la Soukra et à l’école El Ghabet de Kairouan.

Notons que ses travaux ont été sélectionnés parmi 50 travaux soumis aux délégations régionales de l’éducation.

Il convient de rappeler que Vivo Enery œuvre depuis cinq ans dans le domaine de la sécurité routière, notamment avec un programme d’éducation routière intitulé « Ma sécurité sur la route » ou « Salamati Ala Attariq » destiné aux élèves des écoles primaires du pays. Ce programme a touché 9000 élèves appartenant à 300 écoles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here