Tunisie : H. Essid: «Je peux dire non, même face à la Présidence de la République»

 » Je  présenterai durant la première semaine du mois de juin le bilan des 100 jours de travail du gouvernement à l’ARP ; l’évaluation du travail des membres du gouvernement sera effectuée et c’est à partir de cette évaluation que des décisions seront prises » , a déclaré hier Habib Essid, chef du gouvernement, dans une interview accordée à France 24.

Le chef du gouvernement n’a pas écarté la possibilité d’opter pour un remaniement « si nécessaire ».

Evoquant le bilan du gouvernement, Habib Essid a insisté sur l’avancement dans le dossier sécuritaire qui fait partie des priorités de son gouvernement, expliquant aussi que son gouvernement est concentré sur la révision des nominations dans les postes clés.

S’agissant des propositions émises par les partis politiques, le chef du gouvernement a indiqué qu’il est ouvert à toutes les recommandations, mais,  » le dernier mot lui revient  »  .  » Je garde mon indépendance et je ne subis aucune pression de la part de la Présidence de la République ; je suis capable de dire non », a-t-il martelé.

M. Essid a expliqué lors de cette même interview qu’il préfère le dialogue pour résoudre les crises.  » Le traitement sécuritaire des manifestations est notre dernière option « , a-t-il  précisé.

Interpellé sur la crise libyenne, Habib Essid a assuré que le nombre de Tunisiens retenus en Libye ne dépasse pas les 45.  Ces derniers, qui sont en situation irrégulière, car ils ne possèdent pas de cartes de séjour en Libye, ont été transférés au service de l’immigration.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here