Quel serait l’enjeu de l’engagement dans le milieu du travail ?

C’est autour de cette idée que gravite un des axes principaux de la philosophie de Time Trainingand Coaching, le franchisé exclusif en Tunisie de –Dale Carnegie Training® Leader mondial du développement personnel et professionnel-

Le premier thème de la conférence-débat, d’une série planifiée durant l’année 2015, porte sur l’enjeu de l’engagement au milieu de travail. Les spécialistes  DCT – Slaheddine Hefaf, consultant senior en performance, Azza GmirLoukil, directrice exécutive et coach, Imen Chtourou, consultante en performance et en relations publiques et Sawsen Gharbi, consultante en performance –  ont concocté un programme adapté à cette thématique d’actualité.

conf (1)Lors d’une business soirée, tenue récemment dans un hôtel de la place, devant un auditoire composé d’une quarantaine de personnes, comprenant des dirigeants d’organisations diverses, de managers d’entreprises, de responsables de ressources humaines, Slaheddine Hefaf n’a pas manqué, en guise d’introduction, de relever que depuis la Révolution « il n’est plus possible d’ignorer le vent de liberté qui a soufflé sur notre masse laborieuse à tous les niveaux et particulièrement sur notre jeunesse en quête  de plus de justice, d’équité et de dignité. Il est donc grand temps a-t-il martelé : « de remettre en question certaines de nos vues et pratiques vis-à-vis de nos relations interpersonnelles et de faire le point sur ces sujets essentiels car force est de constater que tant de créativité humaine demeure à ce jour scandaleusement négligée ».

Ensuite dans un style de « Talk-Show », propre à ce genre de conférences chez Dale Carnegie, l’animateur a invité les auditeurs, avec de petits exercices et des jeux de rôle, histoire d’échauffer les esprits, de créer une approche participative et une ambiance bienveillante,  à trouver la définition la plus appropriée à la notion d’engagement dans le milieu du travail.

Des salariés engagés, c’est une entreprise qui gagne

C’est ainsi que S. Hefaf a pris soin, tout d’abord,d’expliquer ce concept d’engagement en démontrant que des salariés engagés, c’est une entreprise qui gagne.

Pour ce faire il s’est appuyé sur des recherches  et études récentes menées par Hay Group et Kenexa qui démontrent que les entreprises dont le personnel est engagé, enregistrent 2 à 2,5 fois plus de revenu que celles dont le niveau d’engagement est bas. Quant à Profils International; un leader mondial des évaluations, du recrutement et de l’accompagnement des talents, a révélé suite à une étude menée auprès de 64 organisations que le coût du désengagement aux EU s’élevait à 350 milliards dollars par an. « De ce fait l’engagement est désormais vu comme un bon investissement  et même comme une condition essentielle à la réussite durable des entreprises », conseille S. Hefaf.

Dans un monde où la compétition est féroce, ajoute-t-il « chaque salarié est appelé à apporter sa contribution active pour dépasser la concurrence. »

L’engagement veut dire : conquérir aussi bien les cœurs que les esprits

Différentes définitions ont été tentées, mais celle retenue par l’animateur et celle qui est préférée par Dale Carnegie qui explique que « L’engagement veut dire : conquérir aussi bien les cœurs que lesesprits », cela  a amené SlaheddineHefaf à démontrer l’impact des émotions sur l’engagement qui ne peut être neutre ; Il est positif ou négatif, et exige un environnement de travail  dans lequel les employés se sentent personnellement et émotionnellement attachés à l’entreprise, sont fiers de recommander leur entreprise à d’autres comme un lieu de travail agréable, se sentent liés aux valeurs, à l’éthique et aux actions incarnées par l’entreprise, et bien sûr pour un salaire juste et équitable en échange de leur travail .

Créer l’engagement des employés c’est le WOW de Dale Carnegie

Comment on peut susciter l’enthousiasme dans le lieu de travail en dépassant les règles de l’engagement, et comment en tant que leader instaurer une culture d’entreprise favorisant un engagement total de leurs collaborateurs.

Mais créer l’engagement des employés c’est le WOW de Dale Carnegie, dit-il. « C’est ce que nous faisons et c’est ce qui nous distingue. Nous démontrons aux managers comment il est préférable de travailler avec les membres d’équipe en tant que des personnes de valeur ayant des compétences plutôt que des personnes ayant des compétences de valeur. »

Pour cela, conseille-t-il  «Il faut instaurer un climat pleinement engageant, impliquant à la fois les employés individuellement, les collaborateurs, les mangers, les RH et la direction »

Quelles sont les techniques de l’engagement ?

Quant aux techniques de l’engagement des employés, elles sont comme le reste assène

S. Hefaf: «  Vous récoltez ce que vous semez »

Le véritable changement nécessite un engagement à long terme dans l’effort. Les recherches démontrent que les employés deviennent de plus en plus cyniques lorsqu’ils voient trop souvent leurs dirigeants faire le contraire de ce qu’ils prônent.

« Si les dirigeants ne sont pas engagés, les employés ne le seront pas non plus » tient à ajouter le consultant.

Les niveaux de l’engagement

Cédant la parole à l’une de ses collaboratrices, A.N  a pris le soin de détailler les divers niveaux d’engagement des salariés en s’appuyant sur une projection de diapositives démontrant que « les personnes activement engagés sont enthousiastes à propos de leur travail, ils sont autonomes et prennent la liberté d’accomplir leur travail à leur manière, ils sont motivés par leur manager et ils sont confiants dans leur capacité de produire d’excellents résultats »

Ils contribuent ainsi au développement de l’entreprise grâce à leur bonne productivité, ils  sont très stables, se montrent responsables, et sont soucieux de qualité et d’efficacité,

La deuxième catégorie est constituée des personnes partiellement responsables, qui se concentrent sur les tâches et non sur les résultats : la qualité n’est pas leur priorité. « Ils attendent qu’on leur dise quoi faire, font leur travail puis rentrent chez eux ; leur seule motivation est le salaire », résume-t-elle.

Quant au groupe des personnes activement désengagées, il est susceptible d’être nuisible : elles peuvent répandre leurs ondes négatives à toute l’équipe. Très souvent, un employé désengagé est méfiant, sème la graine du négativisme, se montre agressif ou sur la défensive, voire sabote le travail. Quoi qu’il en soit, il entrave sérieusement le fonctionnement de l’équipe.

Les méthodes pour augmenter le niveau d’engagement ne manquent cependant pas.

Reprenant la parole, Monsieur SlahHefaf nous raconte quelques histoires vécues d’employés activement engagés qui prennent du plaisir à parcourir « l’extra mile » ; c’est-à-dire faire l’effort supplémentaire pour satisfaire et étonner leurs clients. Pour cela le consultant suggère qu’il faut que l’entreprise crée un environnement engageant en stimulant l’enthousiasme et en renforçant l’esprit d’autonomie, la confiance en soi et l’inspiration de chacun

Ce que risque une entreprise avec un personnel désengagé
Les chiffres sont têtus : d’après le livre blanc de Dale Carnegie, un employé engagé sur quatre quitte le navire pour aller chez un concurrent et recevoir une augmentation de salaire de 5%alors que, comparativement, 74% des travailleurs démotivés agissent ainsi. Un désengagement qui se traduit par des pertes financières également : sur la base d’un sondage réalisé par Gallup, le coût du désengagement est estimé à 68 milliards de dollars.
Ainsi, si des mesures adéquates ne sont pas prises, le risque de perdre des employés engagés existe bel et bien. Et s’avère très coûteux.

À quelle méthode recourir ?

Depuis plus de 100 ans, Dale Carnegie Training®Leader mondial de la formation continue, est spécialisé dans les entraînements à la communication, au leadership, à la vente, au management et à la prise de parole en public. C’est la source la plus crédible dans ces domaines, jouissant de cette grande expertise, il propose toujours les dernières innovations en termes de pédagogie et d’outils de communication et de management. Le seul organisme au monde disposant d’une méthodologie brevetée, certifiée ISO9001 V2000 construite pour obtenir des résultats rapides et probants.
L’approche pédagogique est basée sur l’encouragement, l’autocorrection et le processus inconscient d’apprentissage, nous permet d’obtenir des résultats efficaces, opérationnels, immédiats et durables pour des participants très exigeants.
Enfin les certificats remis en fin de formation sont reconnus à l’échelle internationale et les formations sont remboursables par la TFP.

Voici le témoignage d’une très chère invitée et cliente :

Madame Dalila Achour : Coordinatrice de conférences, spécialiste de la communication et consultante internationale :

« Plus qu’un programme, Dale Carnegie Training ®m’a offert une opportunité unique pour renforcer  les capacités de Leadership en moi, que j’ai ensuite inculqué à mes managers. Moi-même, j’ai partagé les principes enseignés avec mes collaborateurs et le résultat fut remarquable. Une nette amélioration de la communication interpersonnelle et un meilleur engagement pour aller de l’avant ».

Si vous voulez raviver l’enthousiasme de vos employés au travail, téléchargez gratuitement le livre blanc pour l’engagement des collaborateurs, afin d’obtenir des conseils :

www.dale-carnegie.fr/imap/whitepapers/engagement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here