Tunisie : La maîtrise des prix, priorité majeure du ministre

Lors d’une conférence de presse, tenue aujourd’hui, Ridha Lahouel, ministre du Commerce, a présenté les priorités de son ministère durant les cent premiers jours du gouvernement Essid.

Les priorités sont basées sur la protection du pouvoir d’achat du citoyen, la lutte contre la hausse des prix, la maîtrise du déficit commercial, la lutte contre la contrebande, le renforcement du contrôle économique, ainsi que l’amélioration de la situation financière de la Société des Viandes et l’adaptation de la réglementation nationale à celle internationale…

Mettant l’accent sur la maîtrise des prix, le ministre a affirmé que son ministère n’a aucune intention d’augmenter les prix des produits alimentaires subventionnés en 2015.  Il s’est engagé, dans le même contexte,  à geler de nouveau les prix des produits subventionnés. «J’annonce  sous ma totale responsabilité qu’il n’y aura aucune augmentation au cours de l’année 2015»,  a-t-il affirmé, précisant que la valeur de la subvention destinée aux produits alimentaires atteindra les 1.5 milliard de dinars.

Ridha Lahouel a, en outre, indiqué que les préparatifs pour le mois de Ramadan et la rentrée scolaire démarreront à partir du mois en cours.

Sur un autre plan, le ministre a annoncé la préparation de deux projets de loi sur la santé et la sécurité des aliments et celle des produits industriels, le renforcement des prérogatives du Conseil de la concurrence et la révision du système des amendes dans le projet de réforme de la loi sur la concurrence.

Il n’a pas manqué de souligner que son ministère accorde un intérêt particulier au commerce parallèle. «On a multiplié les efforts, notamment au niveau régional, pour contrecarrer ce fléau. Mais parallèlement, il faut opter pour des espaces structurés et reconnus», a-t-il insisté.

En ce qui concerne les circuits de distribution, M. Lahouel a déclaré que des mesures urgentes ont été prises pour améliorer le pouvoir d’achat du citoyen. D’autres mesures à moyen et long termes sont en cours de concrétisation, à savoir la rectification des cahiers des charges, la multiplication des réunions des commissions spécialisées pour améliorer le système de distribution à partir du produit agricole jusqu’au consommateur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here