Tunisie- Négociations sociales : l’écart demeure

pensions de retraite

Le secrétaire général adjoint de l’Union Générale Tunisienne du Travail, chargé de la fonction publique, Hfaiedh Hfaiedh a affirmé que l’Etat propose des augmentations salariales de 30 dinars soit 3% et que l’UGTT revendique une augmentation de 15%, dans le cadre des négociations sociales.

Hfaiedh Hfaiedh a constaté que l’écart demeure considérable entre la proposition de l’Etat et la revendication de la centrale syndicale. Le syndicaliste a affirmé que l’UGTT a proposé des solutions afin de remplir les caisses de l’Etat comme la lutte contre l’évasion fiscale et douanière qui permettrait de rapporter près de 9 milliards de dinars supplémentaires au budget de l’Etat :  » Cette proposition existe bel et bien dans la loi de finance complémentaire 2014 « ,  précise-t-il.

Commentant la proposition du gouvernement, Hfaiedh Hfaiedh a estimé qu’elle est « dérisoire » : «  Il est inconcevable de proposer aux ouvriers pour 2014, surtout après leurs sacrifices en 2013, une augmentation de 30 dinars », déclare-t-il.

Revenant sur la détérioration du pouvoir d’achat  des Tunisiens, Hfaiedh Hfaiedh a avancé qu’il s’est détérioré de 35%. «  Cependant nous prenons en considération la situation économique du pays et nous demandons  uniquement une augmentation de 15% qui représente un strict minimum », dit-il .«  Nous sommes prêts à réagir avec le gouvernement », conclut-il

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here