Sommet arabe : Vers la création d’une force arabe d’intervention

Le Président de la République, Béji Caïd Essebsi, s’est rendu, hier vendredi 27 mars à Charm El Cheikh, en Egypte, pour participer à la 26ème session du Sommet de la Ligue arabe qui se déroulera du samedi 28 au dimanche 29 mars.

Le chef de l’Etat – dont c’est la première participation à un sommet de la Ligue arabe – ne restera pas dans cette station balnéaire jusqu’à la fin, car il sera  de retour à Tunis, ce samedi 28 mars dans l’après-midi, pour participer à la Marche internationale contre le terrorisme qui aura lieu le lendemain,  dimanche.

Au menu du Sommet de la Ligue arabe figure notamment la création d’une force arabe d’intervention  au moment où l’Arabie Saoudite, à la tête d’une coalition arabe, mène une opération militaire au Yémen contre une rébellion chiite.

A noter que depuis plusieurs semaines, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi réclamait régulièrement cette force arabe pour lutter contre les groupes terroristes, en particulier l’organisation Etat islamique (EI), qui tue, mutile  et viole  en Irak et en Syrie et gagne du terrain en Libye et en Egypte dans le Sinaï.

En réalité , le casse- tête chinois des pays arabes sunnites, c’est la crainte de voir le grand rival iranien chiite déployer son influence dans la région, ce  qui va obliger ces pays  à surmonter leurs dissensions internes et finir par entériner à Charm el-Cheikh la création d’une force militaire arabe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here