Maroc : Suite à l’attentat du Bardo, Rabat renforce d’un cran son dispositif de sécurité

Suite à  l’attentat terroriste  perpétré mercredi contre le Musée national du Bardo, le Maroc, déjà menacé à plusieurs reprises par l’Etat Islamique (EI), a pris la décision de renforcer d’un cran son dispositif de sécurité.

Depuis l’attentat de la Place Jemaa el Fna ayant fait 17 morts et 20 blessés en avril 2011, rapporte notre confrère Jeune Afrique, le Maroc a entièrement revu sa politique antiterroriste :  en octobre 2015, Rabat a mis en place le plan Hadar, qui comporte 4 grands axes : renforcer les capacités des services sécuritaires pour mieux s’adapter aux changements rapides et constants des méthodes des terroristes (notamment sur les réseaux sociaux) ;  fortifier l’arsenal juridique ; consolider l’encadrement religieux dans les mosquées afin de lutter contre les racines culturelles et cultuelles du phénomène et réaffirmer la coopération internationale.

Rappelons que l’économie du Maroc étant en partie fondée sur le tourisme, le gouvernement doit rassurer sur le dispositif mis en place pour assurer la sécurité des voyageurs juste avant l’ouverture de la saison printanière

Toujours selon Jeune Afrique, le Maroc, conscient de la nécessité d’une large coopération internationale indispensable à la lutte contre des organisations terroristes de plus en plus dangereuses au Maghreb, a exprimé par la bouche du roi Mohamed IV  une position ferme de solidarité en condamnant « cet acte odieux » et en offrant son aide à la Tunisie dans la lutte contre « le fléau du terrorisme ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here