“La Tunisie n’est pas finie, elle est en train de renaître”

Vingt-quatre heures après l’attaque mercredi du musée national du Bardo, une conférence de presse a été organisée par les ministres de la Justice, de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine, du Développement et de l’Investissement, entre autres, avec un grand nombre de représentants de partis politiques, auxquels ils ont tenu à exprimer leur tristesse suite à la terrible tragédie qui a frappé la capitale.

La ministre de la Culture et  de la Sauvegarde du patrimoine, Latifa Lakhdhar, a annoncé la réouverture du musée pour mardi prochain, et que le Forum Social Mondial, qui verra la participation de 80 mille personnes, aura effectivement lieu dans l’espace du musée, en guise de solidarité. « La Tunisie n’est pas finie », s’est-elle exclamée.

La Tunisie n’est pas finie, elle est en train de renaître, le projet démocratique tunisien c’est ça le miracle tunisien, ce sont les mots prononcés par Kamel Jendoubi, ministre auprès du chef du Gouvernement, chargé des Relations avec les institutions constitutionnelles. Il a déclaré que des mesures strictes seront prises pour  assurer la sécurité des Tunisiens.

Et de continuer : « On ne peut ni investir, ni  se déplacer si on n’instaure pas la sécurité. Quant aux décisions que le gouvernement devrait prendre, entre autres, renforcer et protéger  l’ensemble des institutions que nous avons ».

Par ailleurs, le ministre de la Justice, Mohamed Salah Ben Aissa, a déclaré quant à lui, : « Il y a des choses à améliorer en matière de sécurité certainement. Bien qu’il y ait des lacunes dans l’ancienne loi dans la définition des infractions et dans la manière de lutter contre les actes  terroristes et surtout dans la protection des personnes engagées, les témoins, etc., la stratégie nationale sera renforcée ».

Une autre présence aujourd’hui au musée, cette fois-ci celle d’un grand artiste qui était l’invité des Journées musicales de Carthage, en l’occurrence Marcel Khalifa,  compositeur libanais, qui  a tenu à  exprimer  son émotion suite aux attaques:  » Ma présence au musée ici  suite aux attaques…  Je suis de tout coeur avec vous, avec le peuple tunisien et ceci ne date pas d’hier, il y a bien longtemps. Nous continuons le programme musical… et dire que le peuple tunisien est un  peuple qui aime la vie”, a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here