Commerce des armes : Pékin joue désormais dans la cour des grands

Selon le rapport annuel sur le commerce des armes, publié par l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm, le volume du commerce des armes a augmenté de 16 % ces cinq dernières années. Un secteur qui reste largement dominé par les États-Unis et la Russie.
Mais depuis quatre ans, un nouvel acteur vient perturber le jeu des deux superpuissances : le géant chinois qui a vu entre 2010 et 2014 ses exportations d’armes bondir de 143 % par rapport aux cinq années précédentes. Ainsi, à elle seule, la Chine assure désormais 5 % des exportations mondiales, lit-on dans ce rapport qui fait autorité dans le domaine de l’armement.

Pékin réalise les deux tiers de ses ventes avec le Pakistan (41 % de ses ventes), le Bangladesh et la Birmanie. La Chine perce également en Afrique où elle compte désormais 18 clients.
Au Moyen-Orient, les importations d’armes au Conseil de coopération du Golfe qui regroupe l’Arabie Saoudite, Oman, Koweït, Bahreïn, les Émirats Arabes Unis et le Qatar ont augmenté de 71 %. À elles seules, les monarchies du Golfe assurent 54 % des importations au Moyen-Orient.

L’Arabie Saoudite est devenue le plus grand importateur d’armes du monde, avant le géant indien. Quant à l’Afrique, avec des importations d’armes en augmentation de 45 %, c’est l’Algérie qui reste le plus grand importateur d’armes du continent, talonnée par le Maroc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here