Tunis – Khomsa d’Or : La tradition ancestrale revisitée par des talents modernes

Rendez-vous incontournable des artisans-tailleurs, designers, stylistes-modélistes, admirateurs et passionnés de l’habillement artisanal, la soirée de la remise de la Khomsa d’Or est devenue l’événement le plus couru de l’année. Cette année, en marge de la première édition des Journées de l’Artisanat et de l’Habit traditionnel, qui se déroulent du 9 au 16 mars sur tout le territoire tunisien, l’Office national de l’artisanat organise aujourd’hui la 17ème édition de ce concours : un voyage unique au cœur de la tradition tunisienne revisitée et réinventée par une jeunesse ambitieuse qui exprime sa vision de la tunisianité contemporaine.

La célébration des Journées de l’artisanat et de l’habit traditionnel se déroulera sous le haut patronage de Mme Salma Elloumi Rekik, ministre du Tourisme et de l’Artisanat.

Ouvert aux artisans, créateurs et élèves des écoles de mode et de design, le concours met en compétition des créations qui seront présentées lors du défilé organisé par l’Office national de l’artisanat. Un jury composé de compétences nationales opérant dans le secteur est chargé de sélectionner les modèles les plus intéressants.  Les heureux gagnants, les lauréats reçoivent d’importants prix et trophées décernés par l’Office national de l’artisanat. Ce dernier aide également à la promotion de leurs créations en mettant à leur disposition ses galeries et ses espaces d’exposition. Ces prix d’encouragement récompensent les créations qui ont su marier authenticité et modernité pour permettre au patrimoine vestimentaire de nos aïeux d’évoluer d’un rôle traditionnel lié à certaines occasions familiales, vers une utilisation plus moderne et plus large et de se repositionner sur la scène de la mode d’aujourd’hui.

D’année en année, la Khomsa d’Or est devenue la référence en matière de design dans le secteur du vêtement traditionnel tunisien.  Il est loin le temps où le concours,  initié par l’Office il y a près de vingt ans, ne mettait en concurrence que quelques dizaines de créations timidement présentées par leurs auteurs.

Dans une explosion d’imagination et de créativité inédite, cette année plus de 400 candidats parmi les designers tunisiens ont participé au concours.

Afin que notre patrimoine ne meure jamais

Lancée en 1996, cette manifestation entrait dans le cadre d’une stratégie nationale visant à promouvoir la recherche, la création et l’innovation grâce aux mixages de couleurs réalisés pour des tissus confectionnés manuellement et aux broderies et accessoires agrémentant les soieries dans le secteur de l’habillement artisanal.

L’objectif demeure la promotion de l’habit traditionnel longtemps considéré comme vêtement passé de mode. Rassembler les professionnels du secteur autour de la création d’habits contemporains inspirés du patrimoine vise à consolider l’image de marque de l’artisanat national et, notamment, en matière d’habillement.

En alliant aspect ancestral et modernité vestimentaire, les artisans locaux sont appelés à susciter l’intérêt du public national et international pour un patrimoine vestimentaire revisité.

Sans lui ôter son aspect ancestral, il s’agirait de l’adapter à notre mode de vie moderne, et pourquoi pas lancer ainsi une mode tunisienne. Pari réussi puisque cette tendance commence à se confirmer depuis les années 2000 notamment sur le marché international.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here