La CAF accorde un délai supplémentaire à la FTF pour « présenter ses excuses »

Toutes les activités continentales du président tunisien de la FTF, Wadii Jarii,  seront suspendues et un nouveau délai, qui s’achève le 31 mars prochain, est accordé à la FTF pour présenter ses excuses.  Telles sont les décisions prises par Confédération Africaine de Football (CAF) et si la FTF persiste  à refuser de présenter ses excuses, l’Equipe nationale pourrait être privée de son droit de participation à la CAN 2017, a averti la CAF.

En réaction à l’annonce de l’institution africaine, le président de la FTF, Wadii Jarii, a exprimé son refus de présenter ses excuses à la CAF « quelle que soit la sanction  »,  vu « qu’il n’a fait qu’exprimer son avis sur l’injustice que la Tunisie a subie au cours de son match face à la  Guinée Equatoriale en quarts de finale de la CAN-2015 ».

Concernant la suspension de l’EN, Wadii Jarii a déclaré que présenter les excuses à la CAF est une décision qui revient à tous les membres de son bureau fédéral et aux présidents des clubs tunisiens.

Autre son de cloche : Taher Khantech, membre du bureau fédéral, a déclaré que la FTF pourrait bien présenter ses excuses à la CAF pour « servir les intérêts de l’Equipe nationale ».

Par ailleurs, la CAF vient  également d’annoncer  que l’Equipe nationale marocaine sera suspendue et ne pourra pas, par conséquent, participer aux prochaines éditions de la CAN qui auront lieu en 2017 et en 2019.

Pour rappel, Rabat  avait demandé le report de la CAN 2015, qui devait se dérouler au Maroc, par crainte d’une propagation de l’épidémie causée par le virus Ebola.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here