Tunis : Le Cepex ou comment booster les exportations tunisiennes vers l’Allemagne

échanges commerciaux

Dans le but de développer et diversifier davantage les exportations tunisiennes vers le marché allemand, il serait opportun de définir, à la fois au niveau sectoriel et régional, une stratégie de prospection et d’accès au marché allemand, qui permettra d’adapter la coopération tuniso-allemande aux exigences nouvelles du développement économique et social de la Tunisie.

L’impulsion de cette politique commerciale pourrait revêtir diverses formes, dont la recherche de la diversification des produits, la création de structures de représentation et de commercialisation de produits tunisiens sur le marché allemand, ainsi que la prospection régionale de ce marché par la décentralisation des actions promotionnelles et de circuits de vente actuellement concentrés sur les nouveaux länder.

C’est dans ce cadre que s’inscrit la deuxième Matinale de l’export, organisée par le Centre de promotion des exportations (Cepex), ayant pour thème : « Comment apprécier le marché allemand ?». Y ont pris part MM. Abdellatif Hamam, Pdg du Cepex,  Martin Henkelmann, DG de la Chambre tuniso-allemande du commerce et de l’industrie (AHK), Mme Petra Dachtler, Chef adjointe de mission de l’ambassade d’Allemagne, ainsi que des professionnels et des représentants de médias.

En 2013, l’Allemagne a été classée troisième client de la Tunisie, tous pays confondus, représentant une part de marché de 8. 99%, et troisième fournisseur avec 7.38% des approvisionnements. La Tunisie, quant à elle, a été classée 56e fournisseur de l’Allemagne avec une part de marché de 8.2%, et 63e client avec 0.1% des exportations globales. En 2014, les exportations tunisiennes vers l’Allemagne ont progressé de 15%  par rapport à 2013. Les importations ont, également, enregistré une hausse de 5%.

Par répartition sectorielle, les exportations de la Tunisie vers l’Allemagne du secteur de l’agriculture et des industries agroalimentaires ont affiché, au terme de l’année 2014, 1% contre des importations de 3%.

Le secteur cuir et chaussures a atteint des exportations de 6% et des importations de 1%. Quant aux industries mécaniques et électroniques, les exportations ont été de l’ordre de 66% contre des importations de 64%.

Le secteur des industries diverses a, ainsi enregistré des exportations à hauteur de 5% et des importations de 25%. Sans oublier le secteur du textile et habillement qui a atteint 21% des exportations et 8% des importations.

L’Allemagne, forte spécialisation industrielle

Avec un PIB de 2767 milliards d’euros et un PIB / habitant de 31 769 euros en 2013, l’Allemagne conserve sa place de première économie européenne et se positionne en tant que 4ème éconmie mondiale après les Etats-Unis, la Chine et le Japon.

Très tournée vers l’extérieur, l’Allemagne est le 3ème exportateur mondial avec 48,4% du PIB, derrière la Chine et les Etats-Unis. D’ailleurs, les composantes de sa croissance sont équilibrées de manière égale entre exportations, investissements et consommation intérieure.

Elle est, également, classée 3ème importateur mondial de marchandises, représentatnt 33,1% du PIB.

D’autre part, l’économie allemande se caractérise par une forte spécialisation industrielle (industrie : 25% du PIB), notamment dans les équipements mécaniques, l’automobile, la chimie, les équipements électroniques et électriques et l’agroalimentaire. L’Allemagne est, aussi, le leader mondial dans l’environnement, les machines-outils, l’énergie et le bâtiment.

A noter que  dans le cadre de la coopération économique tuniso-allemande, le gouvernement allemand a consacré à la Tunisie, depuis 2011, des aides financières d’un montant global de 575 millions d’euros, destinés aux domaines de l’eau, de l’énergie, de l’environnement, de l’entreprenariat, aux projets relatifs au partenariat pour la transition démocratique, la bonne gouvernance et autres.

En détail, 68 millions d’euros proviennent de la conversion de la dette, environ 100 millions d’euros sont prévus pour la coopération technique et environ 415 millions d’euros attribués sous forme de prêts bonifiés destinés à la réalisation d’investissements publics et de mesures de promotion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here