La Présidentielle tunisienne dans la presse algérienne

Le favori de la Présidentielle tunisienne,  Béji Caïd Essebsi, a revendiqué hier soir la «victoire», écrit le quotidien algérien Al Moujahed, ce que les partisans du président sortant Moncef Marzouki ont immédiatement contesté dans l’attente des résultats officiels.

«Les indicateurs que nous avons indiquent une victoire de Béji Caïd Essebsi» au second tour hier, a déclaré quelques minutes après la fermeture des bureaux de vote Mohsen Marzouk, directeur de la campagne de ce vétéran de la vie politique tunisienne, sans avancer d’estimations.

Caïd Essebsi, 88 ans, a remercié, à la télévision nationale, les Tunisiens ayant pris part à ce scrutin historique, quatre ans après la révolution qui a renversé le régime de Zine El Abidine Ben Ali. «L’avenir proche et lointain nous oblige à travailler ensemble pour la Tunisie», a-t-il aussi lancé à l’adresse de son rival.
Al Moujahed ajoute que le camp du chef de l’Etat sortant a immédiatement rejeté les propos de son adversaire, jugeant prématuré de dire qui était le vainqueur alors que l’Instance électorale (ISIE) n’a pas encore annoncé les résultats préliminaires.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here