Abdelfattah Mourou : BCE doit rester fidèle à ses promesses

Lors de son passage dans l’émission « Pour celui qui ose » sur Al Hiwar Ettounsi,  Abdelfattah Mourou, vice-président du parti Ennahdha et premier vice-président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP),  s’est expliqué sur la position de son parti par rapport au second  tour de la Présidentielle.

Dans  son intervention, Abdelfattah Mourou a tenu à affirmer qu’il n’existe aucune crise au sein du Conseil de la Choura du mouvement et a démenti catégoriquement les rumeurs selon lesquelles le leader du mouvement Ennahdha Rached Ghannouchi serait en désaccord avec quelques dirigeants de son propre parti.

La position officielle du mouvement demeure la même, à  savoir la neutralité face aux deux candidats. Mourou  a aussi  déclaré que quelques membres du mouvement exigent une prise de position favorable au candidat à la Présidentielle Moncef Marzouki.

Expliquant son propre avis, le vice-président du parti Ennahdha a avancé qu’il aurait souhaité que le mouvement Ennahdha ait son propre candidat à la présidentielle.

Évoquant BCE, le député islamiste a estimé qu’il doit être fidèle à ses principes et ne pas prôner l’hégémonie. Il a également expliqué qu’il fait confiance au peuple tunisien qui n’acceptera  pas de retour en arrière. «  Je n’ai pas la phobie du retour en prison », affirme-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here