Il faut suivre le bon chemin pour sortir progressivement de la crise

Hakim Ben Hammouda, ministre de l’Economie et des Finances, a indiqué aujourd’hui, sur les ondes radiophoniques, que la situation économique en Tunisie est encore difficile, ajoutant que le programme économique a été mis sur les rails, mais il faudra suivre le bon chemin pour sortir de la crise progressivement. Ben Hammouda a, en fait, comparé la situation économique de la Tunisie avec les pays qui sont passés par des révolutions, affirmant que notre pays a fait de meilleurs résultats, en raison de la transition démocratique et des solutions engagées.

Il a déclaré que le dialogue économique initié en avril 2014 était très important et que des défis économiques ont été établis, précisant que plusieurs partis politiques ont participé à ce dialogue, lors duquel des points tels que l’investissement, l’énergie, la finance ont été décortiqués. Quant à l’élargissement du déficit commercial estimé à 11.8 milliards de dinars, le ministre a annoncé que cette question est suivie par le gouvernement et le gouverneur de la Banque centrale. «Le déficit est estimé à 1 milliard de dinars par mois, et est dû à un manque de production d’énergie, à un manque d’activité dans le secteur agricole et bien d’autres facteurs», a-t-il renchéri.

Dans le même sillage, Hakim Ben Hammouda a souligné que la baisse du prix du baril de pétrole en dollars atténuera la pression sur les finances publiques de la Tunisie.

D’un autre côté,  M. Ben Hammouda a déclaré que l’approbation de la loi de finances 2015 se fera au plus tard le 31 décembre 2014, ajoutant que le taux de croissance pour l’année 2015 sera de 3%. Il a, également, martelé que la LF changera progressivement en 2016, et comprendra des mesures et des réformes fiscales.

D’autre part, le ministre a fait savoir qu’une projection pour la finance publique pour l’année 2015 a été examinée pour mettre fin au prélèvement sur salaires pour les Caisses de l’Etat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here