Algérie – TIC : Ericsson part à l’assaut du marché algérien

Le lancement de la 3G et de la 4G en Algérie – un marché parmi les plus attrayants de la région, en raison de ses capacités de développement dans les prochaines années – semble intéresser au plus haut point l’équipementier suédois Ericsson, déjà bien implanté en Algérie à travers divers partenariats.

Ericsson, dont les responsables effectuent actuellement à Alger une visite, a d’ailleurs médiatisé une étude sur les perspectives de croissance du marché algérien à travers des sondages sur le taux de pénétration de la téléphonie mobile, ainsi que les taux d’utilisation des smartphones et des services internet.

Selon notre confrère algérois Al Watan, l’étude suédoise réalisée dans plusieurs grandes villes algériennes, a permis de dévoiler « un taux de pénétration des TIC de 98%» et de faire connaître les attentes des consommateurs algériens, dont la grande majorité utilisent des smartphones, en matière d’accès aux TIC.

Présent en Algérie depuis une quarantaine d’années, Ericsson a développé de nombreux partenariats dans le domaine des TIC avec le ministère de la Poste et les opérateurs de téléphonie mobile, dont des projets 3G avec Mobilis et Ooredoo, et la LTE avec Algérie Télécoms, et il a obtenu aussi de nombreux marchés dans d’autres secteurs, grâce notamment au projet de transmission optique ISG (BP, Statoil, Sonatrach), le projet de transmission radio avec TDA, le projet de VTMIS avec le ministère des Transports et a remporté un important contrat pour la fourniture d’équipements dans le cadre de l’autoroute Est-Ouest.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here