Tunisie : Mbarka Brahmi maintient ses accusations contre Ennahdha

Mbarka Brahmi, veuve du martyr Mohamed Brahmi et députée au futur parlement tunisien, s’est exprimée en ce jeudi 30 octobre sur les ondes de Jawhra FM sur plusieurs sujets d’actualité. Mme Brahmi a insisté sur le fait que le Front Populaire ne comptait pas s’allier au mouvement Ennahdha lors du prochain parlement en ajoutant que, pour elle, ledit mouvement était responsable du meurtre de son mari, en indiquant qu’elle avait les preuves qui confirmaient cela et que la justice sera la seule à dire son mot à ce sujet. Dans ce sens, Mme Brahmi a assuré que le mouvement Ennahdha « avait des liens avec l’organisation mondiale des Frères Musulmans et qu’il était sanguinaire ».

Pour la tête de liste du Front Populaire à Sidi Bouzid, sa présence actuelle sur la scène politique nationale n’aurait pas eu lieu si le martyr n’avait pas été assassiné. Elle a ajouté qu’elle avait beaucoup hésité à accepter l’offre du Front Populaire, mais que sa famille l’avait encouragée à le faire et à continuer le chemin de feu Mohamed Brahmi.

En ce qui concerne ses projets, la future députée a annoncé qu’elle n’avait aucune ambition à accéder au poste de ministre et que sa seule mission était de servir les besoins de ceux qui l’ont élue, en l’occurrence les habitants de la ville de Sidi Bouzid.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here