Tunis : Le CPR compte-t-il revoir son discours ?

Imed Daïmi

Le secrétaire général du Congrès pour la République (CPR), Imed Daïmi, a affirmé que son parti ne rejoindra pas les rangs du prochain gouvernement d’union nationale  à la lumière des résultats actuels. Il a indiqué qu’il a commencé les concertations et le dialogue avec d’autres partis politiques afin de fonder un nouveau pôle démocrate « fidèle aux revendications de la révolution ».

Il a par ailleurs déclaré qu’il existerait un terrain d’entente sur ce sujet  avec les partis Ettakatol,  Al-joumhouri et le mouvement Echâab.

D’après M. Daïmi, la mission de ce pôle est de défendre les acquis qui ont été déjà réalisés et la défense de la Constitution.

Commentant les résultats préliminaires du CPR, Imed Daïmi a affirmé que les quatre ou cinq députés du CPR qui seront à l’Assemblée du peuple ne changeront pas de conviction.

Pour lui ce résultat est  un message envoyé par les électeurs  qui ont voulu dire : « votre discours ne nous a pas touchés et votre cause est loin de nos préoccupations quotidiennes » et d’affirmer que son parti « en assume toute  la responsabilité et qu’il va revisiter  son discours et mieux sonder les attentes des tunisiens », dit-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here