Tunisie – Sousse : fini le vote, place au suspense

A 6h30 du  matin, une vingtaine de personnes alignées en bon ordre se tenaient devant l’école primaire de la Rue Constantine à Sousse. A 7 heures pile, la grande porte bleue s’est ouverte et tout le monde a pu rejoindre sa salle, sans aucun problème, sauf une dame âgée qui voulait à tout prix voter bien qu’elle ne soit pas inscrite.

sousse-l-leconomiste-maghrebinL’école a deux cours de récréation, l’ISIE a accordé la grande aux « adultes » et la petite aux « jeunes ». Les files d’attente des adultes étaient beaucoup plus longues, les jeunes faisant la grasse matinée à coup sûr!

Une fois le doigt bleuté et la feuille magique pliée, on sortait des salles et on cherchait sur les visages ; qui a voté quoi et pourquoi ? Les observateurs étaient présents, priant ceux qui avaient accompli leur devoir électoral de quitter la salle.

« Je suis très heureuse, je sens qu’on avance d’un grand pas ce matin, regardez les gens, regardez les files, ces gens viennent voter un dimanche matin, et tôt le  matin, je suis heureuse comme jamais ! », exultait une citoyenne, d’une trentaine d’années, sortant d’une autre école à Khzema-Sud, toujours à Sousse, une école où peu d’agents de sécurité étaient présents avec un seul représentant de l’armée, mais une école qui s’est distinguée dans la ville grâce à l’organisation parfaite dont elle a profité.

vers 13h,  les files d’attente se remplissaient d’enfants qui voulaient prendre part à la fête :

sousse-l-economiste-maghrebin

A la cité Riadh, bureau Al Fath, les citoyens ont dû attendre l’ouverture du bureau  plus longtemps que prévu. En effet, le bureau attendait qu’on lui livre  l’urne pour recueillir les votes et ce n’est qu’à 9h30  que les citoyens ont pu accomplir leur devoir électoral…

« Ce qui se passe est inacceptable, aucun respect pour les citoyens », s’écrie un citoyen.

Ecole primaire Chott Meriem, l’ambiance était quelque peu tendue : « Je suis tout de même optimiste pour la Tunisie, peu importe les résultats, je sais que cette fois, c’est la Tunisie qui gagnera. », a confié un électeur.

Telles ont été les réactions des électeurs à Sousse, partagées entre joie, espoir et angoisse. Malgré quelques infractions relevées un peu partout en Tunisie, les Tunisiens ont manifesté leur esprit de citoyenneté responsable… En attendant les résultats qui débuteront certainement ce soir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here