Hatem Yahiaoui : revisiter la loi antiterrorisme, une priorité pour le prochain législateur

Hatem Yahiaoui,  président de l’Observatoire national de lutte contre le terrorisme et le crime organisé, a estimé lors de son intervention sur les ondes d’Express Fm que l’Observatoire a plusieurs réserves sur le projet de  loi de lutte contre le terrorisme et blanchiment d’argent. « Ce projet de loi a été fait  sur mesure pour protéger les droits des terroristes« , estime-t-il.

L’une des priorités de la  prochaine Assemblée du peuple devrait être de revisiter ce projet de loi «  qui ne contient pas de garanties de protection des agents de l’ordre », dit-t-il.

Hatem Yahyaoui n’est pas le premier à critiquer le projet de loi, d’ailleurs plusieurs observateurs ont tiré la sonnette d’alarme suite au rejet des articles 27 et 28  du projet de loi contre le terrorisme et le blanchiment d’argent par les députés de l’Assemblée nationale constituante (ANC).

A  noter que l’article 27 se réfère au crime d’apologie d’actes de terrorisme et condamne leurs auteurs de 1 à 5 ans d’emprisonnement assortis d’une amende de cinq à dix mille dinars. Quant à l’article 28, il prévoit de 6 à 12 ans d’emprisonnement et une amende de 20 à 50 mille dinars pour association avec un groupe armé et/ou terroriste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here