Après la Tunisie, panne d’électricité au Caire

©REUTERS/Asmaa Waguih

Quatre jours après le black-out, dû à un « défaut technique », qui avait plongé dans le noir l’ensemble du  territoire tunisien pendant environ une heure et demi, voilà que Le Caire, méga-métropole de plus de 20 millions d’habitants, se trouve sans électricité, ce jeudi matin, en raison d’une panne électrique qui a paralysé le métro en pleine heure de pointe, avec une chaleur estivale qui atteint parfois les 40 à 45 degrés.

L’Egypte, qui souffre depuis la révolution de nombreuses coupures quotidiennes d’électricité, la production ne parvenant pas à satisfaire les besoins, n’a jamais subi une coupure d’une telle ampleur.

« Une panne inattendue a provoqué une coupure d’électricité dans certains quartiers du Caire et le courant est rétabli graduellement », a affirmé le porte-parole du ministère de l’Energie et de l’Electricité. Mais, ont constaté des journalistes occidentaux, deux heures après le début des coupures, le courant n’était toujours pas rétabli dans le centre du Caire et dans de nombreux quartiers périphériques.

Le trafic du métro a été interrompu sur la totalité de l’une des trois lignes de métro et en partie sur une deuxième, selon le porte-parole de la compagnie du métro cité par l’agence de presse gouvernementale, Mena, qui justifie cette coupure par une panne dans une centrale électrique, sans plus de précisions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here