Elections : l’appel des démocrates tunisiens en France

l'indépendance

« La désunion n’est pas une fatalité« , c’est l’appel signé par des démocrates tunisiens en France et adressé aux responsables politiques des partis démocratiques et progressistes en Tunisie et en France, en vue de former des listes communes pour  les prochaines élections législatives (France 1 et 2). Et voici le texte intégral de l’appel et la liste de ses signataires : 

« Alors que les élections législatives approchent à grands pas, un constat est frappant : « la gauche » – ou « le camp démocratique », ou « l’opposition tunisienne en France », qu’importe l’enseigne – continue à gérer ses différences, à cultiver ses ambitions concurrentes, comme si de rien n’était.

Pendant ce temps, les islamistes purs et durs et les rescapés de l’ancien régime rameutent leurs troupes en tablant, à défaut d’idées, sur une logistique bien rodée… S’appuyant sur les réseaux clientélaires de l’ex-RCD pour les uns, ou misant sur le maillage associatif et les solidarités « islamiques » en France pour les autres, ils sont déjà en campagne.

Pourtant, les associations et les groupes politiques de l’opposition démocratique tunisienne en France sont dépositaires d’un patrimoine de lutte commune et d’un véritable programme commun pour l’immigration concocté dans les grandes rencontres organisées dans la foulée de la Révolution.

Nous étions, et nous somme encore unis, pour une Constitution démocratique, pour l’égalité, contre toutes les atteintes aux libertés…

Nous étions, et nous sommes encore unis pour soutenir les syndicalistes, les diplômés chômeurs et toutes les catégories en lutte, tous les insurgés : ceux  du Bassin minier hier, comme ceux de la Révolution aujourd’hui, dont des dizaines, jeunes et moins jeunes, sont encore poursuivis par la vindicte d’une justice d’ancien régime …

S’agissant de l’immigration, les associatifs et les militants des partis démocratiques se sont dotés d’une vision sur les politiques migratoires des deux côtés de la Méditerranée. Qu’il s’agisse des conventions bilatérales, de la lutte contre les discriminations administratives, sociales, culturelles et cultuelles, qu’il s’agisse de la politique des frontières, responsable de l’hécatombe des harraga, ou de la représentation démocratique des migrants, les positions des uns et des autres sont convergentes…

Aujourd’hui, il s’agit d’aller ensemble à la bataille des législatives. La désunion sera dommageable pour tout le monde et avant tout pour la cause démocratique. Aucune force ne pourra gagner contre les autres…

Le regroupement des forces est encore possible à condition de larguer l’égocentrisme partisan. Et de s’atteler au plus vite à la construction d’un front uni des démocrates de l’immigration ».

Pour ce faire, nous proposons une entente préalable sur quelques engagements simples et forts :

1.  L’élaboration d’un projet électoral commun.

2.  La constitution de listes communes France 1 et France 2 après des concertations où l’impératif « réussir ensemble » doit primer sur les intérêts et les logiques partidaires.

3.  La désignation de têtes de liste à partir de critères conçus en commun et selon des procédures acceptées par tous.

4.  L’adoption, à défaut d’unanimité,  de la règle de la tendance majoritaire, pour la prise de décisions communes.

Signataires

  • Hichem Abdessamad, traducteur, Association Vérité et justice pour F. Hached
  • Sarra Ben Miloud Abichou, Enseignante,
  • Khaled Abichou, Militant associatif
  • Hafedh Affes, enseignant, président de l’Association des Tunisiens du Nord de la France, Lille
  • Najoua Agrebi, juriste – FTCR
  • Mourad Allal, Militant associatif
  • Noureddine Baaboura, juriste – FTCR
  • Houcine Bardi, avocat, association Vérité et justice pour F. Hached
  • Hédi Ben Kraiem, Ingénieur – Toulouse
  • Mohamed Bensaid, médecin, Militant associatif – CRLDHT
  • Larbi Bribèche, Formateur, Retraité
  • Sophie Bessis, historienne, écrivaine
  • Mohamed Bhar, Artiste Musicien – FTCR
  • Abderrazek Bouaziziz, Militant Associatif
  • Hajer Bouden, traductrice
  • Larbi Bouguerra, Membre de l’Académie tunisienne des Arts, des Sciences et des Lettres Bait al Hikma
  • Sadoc Bouzaiane, Libraire – Grenoble
  • Jocelyne Dakhlia, historienne, EHESS
  • Mohsen Dridi, militant associatif, FTCR
  • Chérif Ferjani, politologue, Université Lyon II
  • Mrad Gadhoumi, président de l’association Filigranes
  • Khaled Ghorbel, Cinéaste Réalisateur
  • Moncef Guedouar, militant associatif, bureau de la FTCR
  • Ines Hammami, Universitaire – Nice
  • Mohamed Hamrouni, Président MCTF
  • Nacer Jalloul, militant associatif, Association Vérité et justice pour F. Hached
  • Kamel Jendoubi, CRLDHT
  • Adel Ltifi, historien, écrivain, directeur de l’ICAM
  • Nadhem Marsit, Ingénieur systèmes d informations
  • Ezzeddine Saoudi, Architecte
  • Ridha Smaoui, médecin – Lyon
  • Habib Ouarda, libraire
  • Mouhieddine Cherbib, Employé, militant associatif – CRLDHT
  • Contact: Mouhieddine Cherbib
  • Hichem Abdessamad
  • Chérif Ferjani

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here