H. Hammami : le terrorisme a proliféré sous la Troïka

Le porte-parole du Front populaire Hamma Hammami est revenu sur le terrorisme en Tunisie et les prochaines élections lors de son intervention sur Shems Fm. Pour Hamma Hammami, le gouvernement de la Troïka est responsable de la prolifération du terrorisme en Tunisie avant de déclarer qu’au moment où plusieurs voix s’élevaient face à  la menace terroriste, ce gouvernement a ridiculisé  toutes les mises en garde. «  La question qui se pose maintenant est de savoir pourquoi on en est arrivé là ? » s’interroge-t-il.  Il a pointé du doigt  «  la lenteur de l’Assemblée nationale constituante quant à l’adoption de la nouvelle loi antiterroriste ». M. Hammami a critiqué, également,  le gouvernement de Mehdi Jomâa à cause «  de la non tenue d’un congrès national sur le terrorisme alors que c’était l’une des clauses de la feuille de route proposée par le quartet ». Le militant de gauche a regretté le manque d’informations sur les jihadistes tunisiens en Syrie. «  Le gouvernement marocain est bien informé sur les jihadistes marocains en Syrie, contrairement au gouvernement tunisien et cela est dû à la fermeture de l’ambassade de Syrie en Tunisie ».

En ce qui concerne les élections, Hamma Hammami a stigmatisé « la pâle campagne de sensibilisation pour l’inscription sur les listes électorales  mise en place par l’ISIE ».  Hamma Hammami a rappelé encore une fois que la tenue des élections nécessite une atmosphère propice mais «  la tension sociale plane et la poussée des prix pèse sur le moral des Tunisiens », estime-t-il.

Commentant l’initiative du mouvement Ennahdha  sur le candidat consensuel, il a montré son refus catégorique  en la qualifiant de « manoeuvre politique« .  « C’est aux électeurs de faire leur choix  et s’ils ne le font pas, d’autres décideront de leur sort à leur place« .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here