Tunisie – Ramadan : les yeux plus gros que le ventre

Une hausse vertigineuse de la consommation des Tunisiens en produits alimentaires caractérise le mois du Ramadan. Le gaspillage est aussi l’une de nos mauvaises habitudes pendant ce mois saint. On consomme quotidiennement en moyenne de deux à trois fois plus que durant le reste de l’année.

Cette hausse coïncide avec le pic de la production et, partant, de l’offre en fruits et légumes d’été et  la haute saison touristique. D’où le risque de ne pas pouvoir couvrir la demande additionnelle qui ne manquera pas de se manifester.

Quelles mesures ont été prises pour satisfaire nos besoins?

Les dernières statistiques publiées par le ministère du Commerce et de l’Artisanat relèvent que la demande en produits de conserve, notamment le thon, enregistre une hausse de 250%, les œufs 98%, les viandes bovines 50%, les ovines 26%, les viandes blanches 38% et les yaourts 69%.

La demande de lait frais en vrac est en moyenne de 2 litres pendant ce mois (23%), contre 0,9 litre le reste de l’année. La consommation de pain, notamment la baguette et les pains spéciaux, fait un bond  de 135%.

marché-consommation-l-economiste-maghrebin

En vue de couvrir cette demande additionnelle et approvisionner le marché en différents produits de base, notamment les plus courants pendant Ramadan, des mesures anticipatoires ont été prises par le ministère concerné, depuis déjà quelques mois.

La totalité des produits de grande consommation sont disponibles sur le marché tunisien et l’offre prévue couvrira largement la demande des Tunisiens.  D’ailleurs, la mise en place de stocks régulateurs va bon train.

Pour le lait, les stocks programmés atteignent 50 millions de litres. Jusqu’à la mi- juin, 51,9 millions de litres ont été stockés, soit un taux de réalisation de 103,8%.

Concernant les œufs, un stock d’environ 35 millions d’unités a été constitué sur un total d’environ 50 millions d’œufs programmés, soit un taux de réalisation de 70%.

Prévu également un stock de réserve d’eaux minérales de 60 millions de bouteilles destinées à répondre à la demande de consommation pour le mois saint et la période estivale. Dans le même sillage, 3000 tonnes de viandes congelées ont été importées, essentiellement pour couvrir la demande du secteur touristique, ainsi que 2000 tonnes de viandes ovines afin de couvrir la baisse de production nationale.

En conclusion, les autorités concernées déploient de gros efforts pour couvrir la demande additionnelle des Tunisiens pendant le mois saint et la période estivale.  Cela n’empêche qu’une vaste campagne de sensibilisation des consommateurs s’impose afin de les inciter à rationaliser leur consommation et préserver leur santé pendant le mois de Ramadan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here